Création du Réseau de femmes d’affaires algéro-québécoises

Un réseau de femmes d’affaires algéro-québécoises vient d’être créé à Montréal pour « offrir aux professionnelles et entrepreneures algéro-québecoises un espace de rencontre, d’échange et de rayonnement », a annoncé sa co-fondatrice Sara Nacer lors de la deuxième édition de Maghreb In, un événement organisé la semaine dernière par la Fondation Club Avenir et qui met de l’avant les Québécoises d’origine maghrébine.

Sara Nacer, co-fondatrice du RFAAQ

L’idée de sa création remonte à environ une année et c’est en septembre 2017 que cette productrice de cinéma et communicante a fondé le RFAAQ avec deux autres femmes : Saliha Cheriaf, informaticienne, qui est aussi la femme du consul d’Algérie à Montréal ainsi que l’avocate d’affaires Samia Benlamara.

« Nous demeurons convaincues que l’union fait la force et que la solidarité et l’entraide au sein de notre communauté peut jouer un rôle déterminant dans le développement professionnel et personnel de ses membres », ajoute la co-fondatrice du Réseau.

« Nous croyons également en l’importance de souligner d’accompagner et d’encourager les initiatives professionnelle de ces femmes qui se distinguent par leur courage et leur persévérance. Ces réussites individuelles sont notre fierté collective car elles contribuent au rayonnement positif de notre communauté qui continue de faire face à de nombreux défis», explique-t-elle.

Selon une étude commandée par la Fondation Club Avenir et menée par Yasser Boulmezaoud, étudiant en doctorat de sociologie à l’Université du Québec à Montréal, les femmes algériennes vivant au Canada sont plus orientées vers l’entrepreneuriat que les hommes. En 2011, elles représentaient près de 8% de la population actives des Algériens. Les hommes plafonnaient à 7%.

Quand on aborde les relations entre l’Algérie et le Québec, la promotion de l’entrepreneuriat féminin revient souvent lors des rencontres et visites officielles. Ce fut le cas en juillet 2017 lors de la visite en Algérie de la vice-première ministre du Québec Lise Thériault.

Le même thème a été abordé par le Forum des chefs d’entreprises lors de la visite de son chef Ali Haddad à Montréal il y a une année. D’ailleurs ce dernier  a nommé une femme, Esma Zahzah, comme représentante du FCE au Canada.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ——————————

copyright – 2012-2018 – Samir Ben

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :