Le hacker algérien Hamza Bendelladj condamné à 15 ans de prison ferme

Les remords et les regrets exprimés par Hamza Bendelladj à tous ceux qu’il a pu blesser ou leur causer du tort, mercredi dernier devant la juge  Amy Totenberg, au palais de justice d’Atlanta, n’ont pas réussi à infléchir la magistrate américaine qui l’a condamné à 15 ans de prison ferme et 3 ans de probation .

HamzaBendelladj

Agé de 27 ans et père d’une fillette, l’Algérien était connu dans le milieu des hackers sous le pseudonyme Bx1. Les médias l’ont baptisé le «hacker souriant» après son arrestation hyperdmédiatisée, en janvier 2013 à l’aéroport de Bangkok, et son extradition vers les Etats-Unis.

A l’époque, il affichait un large sourire et ne semblait pas mesurer l’implacable sentence qui l’attendait trois ans plus tard, à plus de 14 000 km de là.

Son extradition vers les Etats-Unis était motivée par le fait que les serveurs informatiques utilisés pour stocker les données et les information volées se trouvaient sur le territoire de l’Etat de Géorgie. La justice américaine réclamait Hamza Bendelladj et son complice, le Russe Aleksandr Panin, pour avoir «développé, distribué et contrôlé SpyEye, un virus informatique qui vole les informations bancaires de ses victimes».

Le Russe a plaidé coupable. Sa collaboration avec la justice lui a permis d’écoper d’une peine de prison moins longue de 9 ans et 6 mois. Selon la justice américaine, «entre 2010 et 2012, avant son démantèlement par le FBI, le virus SpyEye était le principal cheval de Troie utilisé par de nombreux  hackers et cybercriminels à travers le monde. Plus de 50 millions d’ordinateurs ont été infectés et les pertes infligées aux personnes ainsi qu’aux institutions financières sont estimées à près d’un milliard de dollars».

Aleksandr Panin, sous le pseuodnyme Gribodemon, est considéré par les procureurs américains comme le développeur initial du virus SpyEye. Il aurait reçu le code du programme malicieux d’un développeur russe, Evginy Bogachev — psueodnyme Zeus —qui est le hacker le plus recherché par le FBI.

Le rôle de Hamza Bendelladj n’a pas été des moindres, selon les procureurs. Il aurait envoyé sur internet des millions d’e-mails indésirables (spams) contenant le virus SpyEye et qui ont infecté des centaines de milliers d’ordinateurs aux Etats-Unis.

Il aurait eu en sa possession près «d’un demi-million de numéros de cartes de crédit qu’il revendait, causant des millions de dollars de perte aux victimes».

Dans un communiqué au ton triomphal, le FBI estime que «les arrestations et la sévérité de la sentence envoient un message fort aux développeurs de virus et à leurs receleurs, où qu’ils se trouvent dans le monde».

Dans un entretien accordé à El Watan, Jay Strongwater, l’avocat de Hamza Bendelladj, explique qu’il fera appel de cette décision. Il a 14 jours pour le faire.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun.——————————

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :