Montréal : Un hommage aux victimes algériennes du terrorisme intégriste

Ajouad Montréal organisera ce jeudi 24 mars un hommage aux victimes algériennes du terrorisme islamiste de la décennie noire.

Ajouad

« La journée contre l’oubli », la cinquième,  a failli ne pas avoir lieu expliquent les organisateurs. « La petite équipe de Ajouad – Montréal, qui initie cet évènement depuis maintenant 5 ans, a manqué du souffle nécessaire à l’organisation d’un évènement rassembleur. Manque de temps ou d’énergie, plusieurs facteurs pourraient expliquer ce relâchement collectif », peut-on lire dans le communiqué annonçant l’événement et signé par idir Sadou et Azzedine Achour.

La formule change. « Il y aura, bien sûr, un moment de recueillement pour se souvenir des disparus et réaffirmer la pérennité du combat mémoriel.  Nous rendrons compte également des suites réservées aux résolutions prises lors de notre assemblée de l’année dernière », ajoute la même source.

Les organisateurs croient que « cette fois, le moment est venu de nous arrêter pour réfléchir ensemble sur le devenir de cette initiative, ainsi que sur les pistes d’action susceptibles d’ancrer durablement ce combat mémoriel dans les réalités de notre diaspora et dans la conscience des jeunes générations ».

Ils donnent rendez-vous  « à celles et ceux qui restent attachés à la commémoration de cette journée de la mémoire et qui ont à cœur de témoigner de la barbarie de l’intégrisme islamiste et de dénoncer l’amnésie visant à l’absoudre de ses crimes ».

L’année dernière, Ajouad Montréal avait organisé l’hommage en présence de Karima Bennoune, professeure de droit internationale à l’université de Californie qui avait présenté son livre Your Fatwa Does not apply here (http://www.karimabennoune.com/books/your-fatwa-does-not-apply-here/) (Votre fatwa ne s’applique pas ici ou Histoires non-dites de la lutte contre l’intégrisme), un recueil de témoignages et de portraits de celles et ceux qui luttent contre l’intégrisme dans les pays musulmans.

« La journée contre l’oubli » est organisée chaque 22 mars en Algérie et partout dans le monde. Elle est initiée par Ajouad Algérie Mémoires, une association basée en France et co-fondée par le fils du journaliste et chroniqueur Said Mekbel assassiné le 3 décembre 1994 et Amel Faredeheb, fille de l’économiste Abderahmane Fardeheb assassiné le 26 septembre de la même année.

 

Infos :

Jeudi 24 mars 2016, à 18h
Au Centre communautaire Ahuntsic
10780, rue Laverdure à Montréal
(Stationnement disponible à l’arrière du Centre communautaire)

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ——————————

7 réponses à Montréal : Un hommage aux victimes algériennes du terrorisme intégriste

  1. Pourquoi dire « terrorisme Islamique » alors que l’Islam est étranger à la barbarie à laquelle nous assistons impuissants.
    Nous sommes , en tant qu’Algériens : Sunnites , Arabes et Musulmans et notre Islam est bel et bien celui que nous ont légués nos parents. Donc , conforme à l’esprit et à la lettre du Saint Livre le Coran.
    Les sanguinaires, de tout bord, se drapent de cette si belle religion pour effectuer des monstruosités au nom de l’Islam qui est la prunelle de nos yeux.

  2. Mustapha dit :

    Les dirigeants sanguinaires d’Alger se sont servis de l’islam pour procéder à un nettoyage ethnique visant principalement les algériens qui voulait préserver leur liberté de penser.

    Pour le régime, ses libres penseurs qui s’inscrivent dans la légalité sont une menace. Il faut donc les anéantir. C’est ce qu’il ont toujours fait. et cela, depuis 1957. Voir les assassinats de Abane Ramdane, Khemisti, Khider et tous ceux qui pensaient à l’Algérie d’abord et avant tout.

    Par ailleurs, il faut comprendre, que depuis le printemps berbère, le terrorisme d’état des années 90 en passant par la révolte d’octobre 1988, et jusqu’à aujourd’hui, la logique du clan est toujours la même: diviser pour régner.

    Malheureusement, une grande partie de nos élites ont fermé les yeux et les oreilles face aux multiples dérives du clan mafieux qui tient l’Algérie en otage. En effet, en se laissant corrompre, l’intelligentsia algérienne a failli à son devoir. Et par la même, elle trahi la patrie en contribuant à l’analphabétisme et l’inculture généralisée qui sévit dans la société algérienne.

    Ainsi, le terrorisme est venu achever le travail de destruction sociale entamé par la réforme de l’école des années 80, et surtout le détournement des biens publics au profit des enfants de la France.

    Aussi, c’est grâce au terrorisme que des individus sont devenus multi milliardaires en moins de dix ans. Pendant que plus de 14 millions d’algériens vivent sous le seuil de la pauvreté.

    Pour ceux qui pensent que les douze (12) mille disparus dont les familles pleurent toujours les leurs, et les milliers d’exécutions sommaires sont le fruit de l’intégrisme religieux, devraient s’interroger sur le refus de l’État Algérien de donner suite aux condamnations émises par l’ONU dans les dossiers de disparition déposés par les familles des victimes.

  3. Sinistre tableau que vous dressez pour présenter le pays du million et demi de martyrs. Il arrive dans une étape de notre vie où il faut , savoir tourner la page et cesser de garder le regard braqué sur le rétroviseur.
    Ne dit-on pas qui n’avance pas recule ?
    Passer son temps à ressasser le hideux passé , critiquer les uns et les autres , qualifier les autres de tous les noms d’oiseaux… constituent un brassage de vent qui ne nous permettra jamais d’avancer.

    Je suis personnellement victime du terrorisme ce , à l’instar des milliers de mes frères Algériens, et je me refuse de qualifier ces brigands d’Islamiques , mais victime du terrorisme de mercenaires qui étaient téléguidés depuis l’extérieur.

    Les événements en cours de par le monde, confirment mes dires.

    Sur le sujet, je pourrais m’étendre en long et en large.
    A quoi cela servirait de le faire ?

    C’est le moment de serrer les rangs , de serrer nos coudes parce que toute dislocation de nos rangs ne servirait qu’aux aventuriers de s’infiltrer parmi nous .
    Un peuple uni devient imperméable.

    • Mustapha dit :

      Le tableau que je dresse est un simple constat. Il suffit de se promener dans les villes d’Algérie pour le voir. Et ce n’est pas les discours des imbéciles heureux qui dirigent ce pays qui pourront me contredire.

      Par ailleurs, un peuple qui se respecte ne doit pas avoir honte de son identité. Tout commence là. Combien d’algériens se préoccupent de connaître l’histoire authentique de leur pays?

      De plus, la destruction volontaire de l’Algérie est planifiée et exécutée par des algériens. Comment doit-on qualifier tous ceux et celles qui trahissent l:Algérie au quitidien?

      Comment doit-on qualifier les algériens qui trafiquent les dosages des bétons destinés aux logements et aux infrastructures?

      Comment doit-on qualifier les algériens qui vendent des produits cancérigènes connus aux consommateurs de leur propre pays?

      Comment doit-on qualifier ceux qui vendent le pétrole des algériens aux marchés noir?

      Comment doit-on qualifier ceux qui vendent les épreuves du BAC aux enfants des plus riches?

      Comment doit-on qualifier ceux qui vendent des informations secrètes aux puissances étrangères?

      Comment doit-on qualifier ceux qui depuis 1957 mentent aux peuple algérien

      Comment doit-on qualifier ceux qui assassinent et font disparaître des dizaines de milliers de leurs citoyens?

      Alors, excusez-moi, mais ceux-ci n’est vraiment une façon d’avancer.

      Pour commencer à avancer, il faut d’abord avoir le courage de se mettre debout comme peuple.

      Cela est la seule voie susceptible de nous rendre notre dignité comme nation, et par la même, prendre véritablement les destinées de notre patrie en main.

      Le reste ce n’est que du bavardage qui peut satisfaire les nouveaux oligarques des années de sang.

  4. Pour pouvoir être debout parmi ses frères , comme le furent tes frères en 54, il faut rester dans les rangs et ne pas conseiller les autres comment s’y prendre en étant à 8000 km de son propre pays .
    Entièrement d’accord mais quand on abandonne son pays , quel que soit le prétexte, c’est comme si tu abandonnais ton frère dans ses moments les plus critiques.

    Nous sommes UN peuple et non 36 , parler de nettoyage ethnique c’est vouloir semer la zizanie au sein de sa propre famille et ce n’est pas de cette manière que nous pourrons former l’Algérien de demain.
    Nul est besoin de décourager les lecteurs en ressassant les blessantes vérités .
    Il ne faut laisser aucune faille aux comploteurs et aplaventristes qui souhaitent un relâchement de nos énergies.
    Ce que nous avons vécu durant la décennie noire ou rouge et , ce que vivent nos frères Arabes en Libye , en Tunisie , en Syrie, en Irak et au Yémen ne sont que des complots alimentés par les nationaux de ces mêmes pays suite à la dislocation de leurs rangs. ..

    Par les temps qui courent, la vigilance est de mise et le risque est énorme .
    Tel est le vouloir dire de mon message !!!
    Fraternelles salutations à mes compatriotes de là-bas.

  5. Mustapha dit :

    Le fait que vous admettez que ce sont des vérités est déjà un point positif en soi.

    Alors, pourquoi ne pas regarder celles-ci avec courage et réfléchir ensemble sur la meilleure façon de nous améliorer?

    En ce qui me concernent, les 8000km qui me séparent de la traitrise qui règne au sein de la société algérienne, me permettent de voir la réalité du pays avec lucidité.

    Par ailleurs, Je me demande comment peut-on avancer dans la bonne direction, si nous refusons de regarder la situation de notre pays tel qu’elle est?

    En effet, seule une évaluation objective pourra nous aider à développer une vision saine pour le futur. Mais pour cela, il faut d’abord que le peuple qui se contente de consommer, devient un peuple citoyen.

    Malheureusement, je ne vois aucun signe qui me laisserai penser que l’Algérie va dans ce sens.

  6. Même avec une paire de jumelle , tu ne pourras pas voir ce qui se passe à 8000 km.

    J’avais lu, comme par hasard, que le citoyen Français passait son temps à critiquer son pays. Bien sûr, sans fournir l’effort,ne serait-ce qu’avec le petit doigt, pour « essayer » d’améliorer – peu ou prou- la situation dans laquelle il est…englué !!!
    Ceux des pays limitrophes qualifient ces insatisfaits de « gueule d’hippopotame « .

    Je me demande comment qualifier « wled l’bled » qui excellent dans cet art, ?

    Dis moi , depuis là-bas , quel est le PLUS que tu apportes à ton pays ?
    ET C’EST Là, LA QUESTION yaa wlid el bled.

    Tu me,fais penser à wled el bled qui , au lieu de rester dans leur pays durant la glorieuse révolution de 54/62 , ont pris la tangente pour se réfugier chez les voisins..
    Et sitôt la paix revenue , ils sont revenus avec des attestations communales qui feraient pâlir d’envie ceux qui étaient dans les premières lignes de front.
    Pour ne pas aller loin j’ai un oncle qui était bien à l’abri durant les les 7.5 ans de guerre. Ce cher oncle , en 62 , s’est retrouvé avec une attestation communale de Moussebbel . Autrement dit, il a sacrifié sa vie, non pas avec des actes de bravoure, mais en vivant complètement en retrait du devoir patriotique

    Autre chose :
    J’ai récemment visité une unité de confection textile dirigée par un Turc. Durant ma visite, j’ai apostrophé un employé sur certaines pratiques. La réponse ne m’a jamais été faite en retour , pour le simple motif qu’ : il était strictement interdit de parler durant les heures de travail.
    Un simple « oui » ou « non » condamnait le travailleur à passer à la caisse pour recevoir don dû et ne plus jamais revenir.

    Conclusion ;
    Nous parlons trop et nous ne foutons rien.!!!
    Et c’est là notre malheur.

    J’ai généralisé à travers des images fidèles de ce que nous sommes.
    Et nous sommes pire que les Gwerr !!!

    .

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :