Ramadhan à Montréal : Jamais sans ma boisson algérienne

Les ventes de boissons et autres jus algériens ont explosé pendant ce Ramadhan dans les commerces tenus par des Maghrébins.

boissons_algeriennes_magasin_montreal

Le mois de Ramadhan signifie pour beaucoup de Montréalais d’origine algérienne un retour en force des produits algériens sur la table du f’tour. Bien que disponibles pendant toute l’année dans les épiceries «ethniques» dans le Petit Maghreb, un regain d’intérêt est enregistré durant le Ramadhan pour les boissons gazeuses et les jus algériens. Merouane Belattar, propriétaire de la compagnie Syphax import-export et importateur de produits algériens, reconnaît qu’il n’a même pas besoin de faire de la publicité pour écouler sa marchandise.

Les chaînes de télévision algériennes captées par satellite en Amérique du Nord ou sur internet assurent toute la promotion avec la publicité qui tourne presque en boucle pendant le Ramadhan. A force de persévérance, il a réussi à placer les boissons Ifri chez Loblaws, une grande enseigne de distribution canadienne. «Nous ramenons nos produits directement de l’usine et comme ils répondent aux normes canadiennes et qu’ils sont sans conservateur, nous avons pu sortir le produit algérien du marché ethnique qui reste limité», explique celui qui est arrivé d’Algérie il y a 12 ans.

Le problème soulevé par beaucoup de consommateurs algériens dans la métropole canadienne est l’écart des prix du même produit d’un magasin à un autre. Il n’est pas rare de trouver une bouteille de boisson gazeuse Hamoud Boualem au prix de 1,69 dollar dans un magasin et 2,49 dollars dans un autre. Cette disparité dans les prix s’explique par l’entrée d’importateurs «trabendistes» qui achètent les produits algériens chez les grossistes à Alger en court-circuitant le fabricant. Ils créent des entreprises de droit algérien auxquelles ils vendent ces produits et les expédient au Canada, «oubliant» au passage que les fabricants ont des produits qui sont destinés exclusivement à l’exportation.

Car chaque pays à ses normes de santé, d’emballage et d’étiquetage. Mais cette quête du gain rapide nuit à l’image du produit algérien et retarde son entrée dans la grande distribution canadienne. Curieusement, ils arrivent à passer les Douanes algériennes sans aucune difficulté. Résultat : des produits subventionnés par l’Etat algérien, comme la semoule, se retrouvent en vente sur le marché canadien (bien canadien, il ne s’agit pas d’Oujda ou de l’Est marocain).

Bien qu’il fasse grande partie de son chiffre d’affaires dans les boissons et les jus, Merouane Bellattar est convaincu que l’assainissement de la corporation et une implication de la diplomatie économique algérienne aideraient à exporter beaucoup d’autres produits vers le Canada et aller au-delà des dattes. Et pourquoi pas les fruits et légumes autres que la pomme de terre qui reste un tabou dans les relations économiques entre les deux pays !

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ——————————

copyright – 2012-2015 – Samir Ben

Advertisements

4 réponses à Ramadhan à Montréal : Jamais sans ma boisson algérienne

  1. Excellente famille Algérienne vivant au Canada.
    J’aime bien vous lire , lire la littérature nostalgique de nos frères de là-bas mais , laissez moi vous dire que je deviens de flamme quand les frères de là-bas s’arrogent le droit de critiquer ou de conseiller les politiques Algériens d’ici.
    Vos conseils sont inaudibles, et ils le resteront, non pas que vous ne soyez pas des nôtres mais on ne lutte pas par correspondance. .
    Ce qui est risible, c’est que certains , pour justifier leur présence là-bas , prétendent que ceci est dû au climat infect d’ici…
    Ceux là ont un odorat très sensible, contrairement aux 40 millions d’Algériens d’ici , les fiers et les dignes, qui restent sur-place pour affronter une quelconque vicissitude.

    Tout ce qu’il y a à dire c’est de vous inviter à être solidaires entre vous là-bas.
    C’est le plus beau cadeau que vous pouvez offrir à ceux …d’ici.

    Saha Ramdankom…Saha Syemkom…Saha ftorkom…Saha Aidkom.

  2. Zora dit :

    Oui j’habite au Canada et je ne considère pas que ceux qui sont en Algérie (je dis bien « sont » et non pas « sont restés »…comme si l’objectif principal des 40 millions d’algériens était de partir!!) sont plus valeureux, loyaux ou dignes que moi.
    Oui il y a des problèmes en Algérie mais croyez-moi les difficultés ne manquent pas non plus en Occident. Ne vous fiez pas à ces émigrés qui rentrent en se pavanant et vous faisant croire que tout va bien; on a notre part de difficultés et de frustrations.
    Donc soyons moins sectaires, moins complexés et moins compliqués. Le problème, je pense, de l’individu algérien et qu’au fond il ne s’aime pas, il n’a aucune affection pour lui-même et il ne peut donc pas aimer sereinement son prochain

  3. kamel dit :

    vous avez raison zora je travailler comme boucher chez certain compagnie ici a montreal .et malheureusement nous somme pas souder . les clients algérien îles insulte l ALGERIE pour un oui ou un non .en ne peut mémé pas soutenir notre paye moralement

  4. Révoltée dit :

    Vraiment décourageants les algériens!.
    Juste la critique, l’envie, la jalousie, le jugement, la mauvaise langue, les mauvaises intentions, jamais contents, toujours honte de vous mêmes, dénigrants….
    Ce n’est pas parce qu’on a choisi l’immigration qu’on est lâches. J’en connais pas mal de lâches là-bas. Et ils sont restés pour tout rafler.
    Monsieur stanislasmachinchose. La preuve de votre manque d’intelligence. Parler ainsi signifie que j’ai bien fait de quitter l’Algérie si des gens comme vous sont encore là-bas.
    Ça promet.
    Beaucoup d’immigrants allaient se sacrifier pour revenir et construire notre pays, et ils ont été renvoyés in extremis. C’est fini. L’Algérie est mangée par la tchippa et les gagnes petits. Les voleurs et les menteurs.
    Où dans le monde voit-on des idiots se trimballer en plein milieu d’Alger centre avec des gros hammer??????????.
    C’est vous qui devriez avoir honte car votre fond est sorti dans votre commentaire. En crachant sur les autres votre semblant de nationalisme alors que vous seriez, peut-être, le premier à manger au râtelier.
    Honte à vous. Vous n’êtes pas et ne serez jamais mon frère.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :