Evénements de Ghardaia : Rassemblement à Montréal

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi face au Consulat d’Algérie à Montréal afin de « dénoncer les violences et les tueries dont est victime la communauté mozabite en Algérie » à l’appel d’un Collectif de solidarité avec les Amazighs mozabites.

ghardaia_montreal_002

Ce regroupement voulait « exprimer sa solidarité avec les victimes mozabites, dénoncer l’indifférence et le silence des intellectuels et le parti-pris ou l’incompétence du pouvoir algérien », selon le document distribué par les organisateurs.

La porte-parole du Collectif, Djamila Addar, explique qu’il n’y a aucune hiérarchisation parmi les victimes des événements de Ghardaia même si le rassemblement ne parle que des Mozabites. En effet, sur les 24 morts enregistrés ces derniers jours, 12 sont mozabites et 12 ou chaambis (arabes).

ghardaia_montreal_004

« Nous parlons de Mozabites parce que ce sont eux qui disent qu’ils se font tuer et que leurs maisons brûlent. Les autres, nous ne les avons pas entendus. Ils n’ont rien dit », ajoute la porte-parole du Collectif. « Que ce soit de l’un ou de l’autre côté, pour nous les victimes sont algériennes », nuance-t-elle.

« L’Algérie se portera mieux quand on se dira les quatre vérités, continue Djamila Addar. Il faut que les gens comprennent et admettent que les Mozabites sont des amazighes. Ils ont un rite confessionnel différent de celui de la majorité des Algériens. Mais ils ne sont pas moins algériens que nous. Ou moins musulmans que les autres musulmans algériens. On parle bien français mais nous ne le sommes pas. Alors pourquoi dire que nous somme arabes parce que nous parlons arabe ? »

ghardaia_montreal_003

Les présents scandaient « pouvoir assassin » ou « Assa Azekka Amazigh yella yella » en brandissant des pancartes dénonçant « l’impunité » et qui appellent à « libérer les détenus ». Sur d’autres pancartes, on pouvait lire, entre autres, « Halte au massacre des Mozabites », « ONU, ou êtes-vous ? ».

Plusieurs personnes ont pris la parole. L’une d’elles a expliqué à l’assistance qu’elle répond toujours présent quand une partie de l’Algérie est touchée.

ghardaia_montreal_001

Des participants brandissaient aussi des drapeaux amazighs. Dans le lot, le drapeau du MAK et une absence remarquée du drapeau algérien. Bien que les organisateurs aient insisté sur le caractère non partisan du rassemblement, il leur sera un peu difficile de passer le test de la cohérence vu les réactions qui ont déjà commencé sur les réseaux sociaux.

Les Mozabites du Canada

D’ailleurs les Mozabites du Canada n’étaient pas présents au rassemblement. Contacté par El Watan, un porte de la communauté mozabite, Mustapha Loulou a expliqué que « les gens ont la liberté de prendre la décision qui leur convient du moment que c’est une action citoyenne qui n’a aucune connotation politique » avant de reconnaître qu’il « y a une crainte que ce soit récupéré par le MAK ».

La communauté mozabite du Canada a rendu public un communiqué dans lequel elle appelle l’Etat algérien à prendre « ses responsabilités afin que la sécurité des biens et personnes soit garantie et que la justice prenne toute sa place ».

Pour arriver à une paix durable « il est impératif et urgent d’adopter une politique de lutte contre le racisme, contre le discours haineux et contre la précarité sociale, culturelle et économique; et de promouvoir un système éducatif fondé sur l’éthique, le civisme, le respect et la tolérance », ajoute le communiqué.

Les Mozabites du Canada rappellent que «  voilà plus de deux ans que le Mzab vit au rythme de la violence. Atteinte aux vies humaines; dignité humaine bafouée ; biens et patrimoine saccagés. Ni l’Homme, ni l’animal et ni la nature n’ont été épargnés d’une violence meurtrière qui fait de plus en plus de victimes. Des hommes et des femmes atteints dans leur vie, dignité  et sécurité. Les morts se comptent par dizaines, les blessés par centaines et les maisons et commerces vandalisés par milliers. Un patrimoine millénaire saccagé. Des palmerais aménagées au prix de sang et de vies, détruites et incendiées. Des faux barrages dressés un peu partout. De paisibles personnes se font immoler en plein jour ».

Ils mettent en garde contre « le terrorisme qui secoue le Mzab et par conséquent menace toute l’Algérie ».

« Avons-nous conscience que le Mzab est partie prenante de l’Algérie? Avons-nous conscience qu’à travers le Mzab, c’est toute l’Algérie qui est visée?  Avons-nous conscience que quoi qu’il arrive au Mzab, c’est toute l’Algérie qui paierait le prix? », rappellent-ils.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ——————————

copyright – 2012-2015 – Samir Ben

5 réponses à Evénements de Ghardaia : Rassemblement à Montréal

  1. Chrif dit :

    A part cette poignée de révoltés ou sont les autres?
    Peut être pas concernés?

  2. aicha dit :

    Le MAK, avec sa fechfacha d’huile, pour attiser le feu, récupérer le combat des autres, et répéter des slogans creux, qui sont repris même par des émissions satiriques.
    Sur la photo, si on compte les enfants, ils ne dépasseraient pas 30. Sur place, à 10:15, ils n’étaient qu’une quinzaine accroupis à même le sol, qu’on ne pouvait pas différencier du groupe de sans abris autochtones, qui mendiaient au coin de la rue.
    Ce poison ne nous aide pas à comprendre, ce qui se passe à ghardaia et à quelle tragédie devrons nous nous attendre.

  3. Mohand Amrouche dit :

    Bravo Aicha !
    Vous avez bien résumé ce que montre les photos…tout amazigh que je suis ou que l’on été mes parents… il n y a que le drapeau algérien et l’Algérie qui m’intéressent !

    D’un côté on a les extrémistes fondamentalistes et de l’autre les extrémistes berbèristes. C’est les deux faces de la même pièce. Des complexés ! Qui voient pour des raisons diamétralement opposés, l’Occident comme leur maître inaccessible.

    Béribéristes d’Ottawa et de Montréal, tout kabyles amazighs, juifs, chrétiens, phéniciens, turcs, qu’on été mes aïeux, moi je suis dziri, djazaïri, El HAMDOULLILLAH Muslim.

    Pour vivre, travailler et apprécier la vie, j’ai besoin de la langue anglaise, la langue arabe, la langue espagnole, la langue allemande, voire même le kanji, le hiragana, et le katakana, puisque je me suis mis il y a de cela au japonais et son écriture !

    Tout amazigh que je suis, je ne l’enseigne pas a mes enfants, je leurs apprend des langues vivantes pour qu’ils soient ouverts sur le monde et tolérants, d’ailleurs mes enfants n’aiment pas , mais alors pas du tout tikerbabine, ils préfèrent et de loin, le Dhal, le Beriani, le Matchbouss, les sushis, baba ghanoudj, etc. Ils sont culinairement ouverts sur le monde entier et heureux ainsi !

    Chers grands parents (kabyles), Allah yerhamkoum, et même si vous aller vous retourner dans vos tombes, ce que je ne pense pas, puisque vous êtes décédé musulmans, je suis chanceux de pouvoir apprécier la richesse de la langue arabe et d’avoir le privilège de lire le Saint Coran. je ne prie pas pour la Kahina, non ! Je prie pour ces arabes qui sont venu nous apporter la parole de Dieu. Je ne les remercierai jamais assez. Oui, jamais assez !

    PS: j’ai déjà été à Ghardaïa et au Mzab, je sais comment j’ai été traité et comment étaient traité les Arabes ou les Aaroubis (Chaambas)…. Alors que nous sommes tous des amazighs, même les arabophones et les francophones.

    Notre problèmes fedzayer, c’est la mentalité Taa leqbayel (les tribus), le tribalisme, qui nous empoisonne la vie et les politiciens de tout bords a commencer par Ouyahia et ceux du MAK…Ferhat Mhenri a leur tête !

  4. Biiouechra dit :

    @Mohand Amrouche , je retrouve en toi, les kabyles que j’ai connus et que j’ai tant appréciés! Je salue en toi , le courage , bien sûr, mais surtout, la force des arguments et de discernement.
    Lors d’une visite dans un village kabyle près de Bejaia, j’ai eu l’occasion de connaître un président d’Apc, qui était aussi prof dans une université, et qui était aussi un fervent défenseur de la cause amazigh. Ce grand homme, avait la même position que vous, et avait pu me réconcilier avec moi même,pour me rendre ma fierté de ma berberité, mon arabité et mon islamité .
    Vive l’Algérie, comme elle nous a été léguée par nos valeureux martyrs.
    Saha aidek.

  5. Zora dit :

    Mohand, franchement c’est la première fois que j’entends un « kabyle pure laine » tenir ce discours! autant je soutiens la cause des berbères de toutes origines, autant je trouve votre position rafraichissante…thumb up (:

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :