Le Canada frappé sur son propre sol

octobre 25, 2014

Scène surréaliste au Canada. Des ouvriers s’affairent à poser des blocs de béton à l’entrée d’une caserne militaire pour la protéger contre d’éventuelles attaques terroristes. Et les militaires canadiens ont été invités à ne plus porter leur uniforme dans les lieux publics pour ne pas être pris pour cible. Tout a basculé en l’espace de trois jours lorsque deux militaires ont été tués par deux jeunes «convertis» à l’islam et au passé trouble.

En l’espace de trois jours, deux militaires canadiens ont été tués par deux jeunes «convertis» à l’islam dont le profil est un mélange entre délinquance et troubles mentaux.

En l’espace de trois jours, deux militaires canadiens ont été tués par deux jeunes «convertis» à l’islam dont le profil est un mélange entre délinquance et troubles mentaux.

Lundi dernier à une quarantaine de kilomètres au sud de Montréal, un soldat canadien a été tué et un autre blessé quand un Québécois de 25 ans a foncés sur eux au volant de sa voiture avant d’être abattu par la police. Selon les médias canadiens, le tueur, un canadien de souche, a appelé les services d’urgence «pour dire qu’il agissait au nom d’Allah». «L’intérêt du suspect pour les organisations terroristes et les groupes extrémistes avait inquiété sa famille au point que ses propres parents ont contacté les policiers il y a quelques mois pour les aviser de la situation.»

Michael Bibeau- Zehaf, le tueur d'Ottawa (avant)

Michael Zehaf-Bibeau, le tueur d’Ottawa

Michael Zehaf-Bibeau, le tueur d'Ottawa

Michael Zehaf-Bibeau, le tueur d’Ottawa (avant)

Bien que les services de renseignement le surveillaient de près et étaient même en contact avec lui, le tueur a réussi à commettre son acte. «L’individu s’était fait confisquer son passeport par les autorités canadiennes pour éviter qu’il ne se rende à l’étranger afin de combattre aux côtés des djihadistes», selon le chef de la Gendarmerie royale du Canada (la police fédérale). «Il faisait aussi partie des 90 Canadiens considérés à risque de se radicaliser et qui faisaient l’objet d’une enquête», affirme le même responsable. Et d’ajouter que l’homme avait pu agir «par frustration d’avoir été privé de son passeport».

Le second attentat, plus spectaculaire a eu lieu mercredi à Ottawa, la capitale canadienne. Un autre jeune «converti» de 32 ans a ouvert le feu à proximité du Parlement tuant un soldat qui montait la garde devant le Monument aux morts avant d’être lui-même abattu dans l’enceinte du Parlement. Un vent de panique s’en est suivi dans la capitale où les députés ont été confinés dans les locaux parlementaires pendant de longues heures.

Martin Couture-Rouleau, le tueur de Saint_jean_sur_Richelieu

Martin Couture-Rouleau, le tueur de Saint_jean_sur_Richelieu

Martin Couture-Rouleau, le tueur de Saint_jean_sur_Richelieu (avant)

Martin Couture-Rouleau, le tueur de Saint_jean_sur_Richelieu (avant)

Lors d’une conférence de presse, le chef de la police fédérale a décrit l’assaillant comme «un désillusionné qui nourrissait probablement des croyances extrémistes et dont le geste est clairement relié à sa radicalisation mais ses motifs ne sont pas clairs. Son casier judiciaire montrait des infractions en matière de drogue, de violence et d’autres activités criminelles». L’homme de 32 ans est de mère québécoise et de père libyen.

Jusqu’à présent les djihadistes canadiens se sont fait connaître à l’étranger. On se rappelle que deux d’entre eux avaient participé à l’attaque de Tiguentourine en janvier de l’année dernière. Les autorités canadiennes savaient qu’avec l’annonce de la participation du pays à la coalition contre l’organisation appelée Etat islamique, le risque d’attentat augmenterait. Bien que Daech aurait lancé un appel pour tuer les citoyens canadiens, il n’y a pas, pour le moment, de liens prouvés entre cet appel et les derniers attentats. Dans la foulée, le gouvernement canadien s’apprête à déposer un projet de loi qui donnerait plus de pouvoir aux services de renseignement dans la lutte antiterroriste.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————

copyright – 2012-2014 – Samir Ben

Advertisements