« The Algerian » au Festival des films du monde de Montréal

Le film américain « The Algerian » sera projeté cette fin de semaine à Montréal dans le cadre du Festival des films du monde.

 algerian

Programmé dans la section Regards sur les cinémas du monde, « The Algerian » réalisé par Giovanni Zelko, suit le parcours d’Ali, joué par Ben Youcef, entre l’Algérie et les Etats-Unis.

« Membre d’une cellule terroriste dormante en Algérie, le jeune homme caché sous une fausse identité d’étudiant aux États-Unis s’implique de plus en plus avec ceux qu’il était censé détruire », peut-on lire dans le synopsis du film – le premier de ce réalisateur indépendant diplômé de la Boston University.

Les cinéphiles montréalais auront l’occasion de voir le film et de discuter avec le réalisateur qui sera présent aux trois projections prévues samedi et dimanche au Cinéma Quartier Latin 14.

Plus d’info sur le festival voir ici

 

Photos autour du film The Algerian

BenYoucef_TheAlgerian

BenYoucef_TheAlgerian

FestivalDesFilmsDuMonde_Montreal

Giovanni Zelko, le  réalisateur de The Algerian

Giovanni Zelko, le réalisateur de The Algerian

Giovanni Zelko, le  réalisateur de The Algerian

Giovanni Zelko, le réalisateur de The Algerian

Séance de visionnement à Washington DC. Abdallah Baali, ambassadeur d'Algérie aux Etas-Unis.

Séance de visionnement à Washington DC. Abdallah Baali, ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis.

 

 

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————

copyright – 2012-2014 – Samir Ben

6 réponses à « The Algerian » au Festival des films du monde de Montréal

  1. Abdelghani dit :

    Encore une autre qui raconte que « tout le monde il gentil sauf les musulmans » et dans ce cas-ci les Algériens.

    J’exprime ici mais j’aurais aimé le faire dans des tribunes plus occidentales que celles-ci (avec tous mes respect pour Toi Samir).

    N’avons-nous pas d’autres qualité à faire briller nous autres les « terroristes » Euh! je veux dire les musulmans?

    N’avons-nous pas un Pakistanais Musulmans Nobeliste en physique nucléaire, d’autres penseurs avant-gardiste tel que Malek Benabi?

    N’avons-nous pas d’autres personnages en sport, en culture, en politique, historiques ou contemporains sur lesquels on peut développer des sujets de documentaires ou films.

    Non!!!!! c’est plus facile d’assimiler l’idée de l’Algérien terroriste aux occidentaux ignorants voire mal ou désinformés par leurs chers médias.

    Bravo!!

    J’espère que par dignité, svp, n’allez-pas voir ce film juste pour contester ce laxisme envers nous.

    Nous avons marre de ces stéréotypes qui nous ou qui nous sommes plutôt collés de force par les autres alors que des soit-disant des démocrates civilisés sont en train de tuer des pauvres enfants isolés partout dans le monde notamment en Palestine.

    Oooops, j’ai oublié c’est un pays plein de terroristes mêmes leurs enfants aussi sont de potentiels terroristes et même leurs chiens n’aiment pas les occidentaux.

    À bon entendeurs salut!!

  2. Esma Zahzah dit :

    Un amateur en quête de scoop dans le monde du cinema ô combien encore loin pour lui si on parle du cinema des pros. Du vrai. Lorsque le réalisateur a fait ses recherches, il a manqué de faire ses devoirs comme il se doit.Il a voulu s’inspirer un peu de Casablanca, ensuite du fameaux La bataille d’Alger, et il s’est perdu. car il a ajouté des idées reçues, des clichés et de vulgaires stéréotypes. Mais le gars a bien dit qu’il vivait à NY, il veut à trout prix se frayer une place dans la cour de ses grands. La raison pour laquelle il a mit tout le monde dans le même sac (Algériens, américains musulmans de race noirs, syriens).Bref toutes les catégories des musulmans qui font la Une pendant ces temps maudits.Et lorsqu’on lui a posé la question sur le choix du titre du film, il a dit :  » c’est venu comme ça, car l’acteur est un bon pote à moi, et il est algérien. S’il était marocain le titre aurait été Le marocain ». Pour m’assurer encore plus, je lui pose ma question et lui dis que peut être que le choix de l’Algérien était une référence à la décennie noire par laquelle était passée l’Algérie. Il me répond: »Oh oui l’Algérie a une histoire importante de sa révolution d’il y a 40 ans… ». Là il avait vraiment répondu à ma question.

    • aithome dit :

      Juste une précision madame Esma pour mieux comprendre le film et le réalisateur.
      j’étais présent à la projection Dimanche à Montréal et aux questions posées au réalisateur. En effet, il a dit que le choix du titre du film est plutôt fortuit. il est du au nom de l’acteur Ben Youcef qui est algérien il a ajouté s’il était marocain il l’aurai appelé  »le Marocain »…par ailleurs il a dit avoir tourné à Alger et qu’il la trouve magnifique comme ville.
      Plus important, il a affirmé que le film s’inspire de d’histoires vécues (et non de l’histoire de l’Algérie) et par la même il fait référence à un célèbre Terroriste Algérien un certain Ahmed Rassam arrêté aux USA (Seattle en décembre 1999) avec une auto bourrée de nitroglycérine (bombes) pour faire exploser l’aéroport de Los Angeles lors des fêtes du passage à l’an 2000. il a été condamné à 23 ans de prison suite à un deal avec la justice américaine une fois qu’il avait dénoncé ses amis à Montréal et ailleurs.
      Le film est bien équilibré et je le trouve positif pour les algériens du moment que l’issue du film reflète plus image d’une jeunesse leurrée et manipulée selon un certain discours de la haine mais qui garde malgré tout selon le vécu de chacun certaines valeurs universelles qui peuvent les sauver de la culture de la violence et du fanatisme religieux. Il s’est retourné contre ses commanditaires après avoir revu des mots d’humanité d’un certain cheikh modéré et sage qu’il consultait.
      Ce qui est une fin positive du moment ou il est notoirement répondu aux USA qu’Algérien égal terroriste depuis 2001.
      Voilà l’essence du film l’algérien qui reste à parfaire sur certains plans techniques et de la prise de vue mais qui est très beau avec un acteur qui a joué de façon splendide.
      Nous les algériens on ne fait plus de films, on a plus de salle de cinéma …pas de culture du tout …et quand il y a quelqu’un qui évoque nos réalités (selon son point de vue …on crie au loup à l’insulte!!!
      Aujourd’hui.. devant le néant et le désespoir , le seul chemin qui reste aux jeunes est la mosquée avec tout le discours haineux basé sur le rejet et la culture de la violence de certains fanatiques extrémistes. les actes commis par des algériens terroristes une décennie durant est connue dans le monde entier et L’image est bien ternie depuis bien longtemps. Il faut tout un miracle pour en construire une autre, celle d’aujourd’hui est irréparable.

      • Esma Zahzah dit :

        Aithome, je vous remercie pour votre point qui est important à plus d’un titre.Oui j’ai un peu vu de la bonne volonté du réalisateur de vouloir terminer son film en choisissant une fin presque épique, mais mon experience en qualité de journaliste correspondante de guerre pendant plus de 10 ans, d’observatrice et d’analyste qui a survécu au terrorisme algérien, et par miracle, aux fameux attentats du 11 septembre 2001 , avec toute la culture américaine dans laquelle j’ai un peu baigné me laissent percevoir tout autre chose par ce film. Croire que si son ami était marocain, le titre de son film airait été The Morrocan, relèverait certainement d’une naiveté inouie.Bref, je vois que chacun a vu le film de son angle à lui, selon son environnement, son vécu, et ses expériences, et je respecte votre avis, mais je ne le partage nullement. En particulier lorsque vous dites que nous autres les Algériens on crie au loup et à l’insulte. Je ne me suis nullement sentie insultée, sauf lorsque le réalisateur a fait le naif en répondant à ma question pour lui qui était la suivante :
         » En choisissant ce titre pour votre film, est ce que ce sont les années noires du terrorisme en Algérie, et le courage des Algériens qui l’avaient rejeté et combattu vous a inspiré? »
        Il a commencé par dire « ah c’est une bonne question », puis il a enchainé :  » Ah oui l’histoire Algérienne d’il y a 40 ans était importante ». Là, il m’avait répondu. En fait il avait tout dit.Cela reste mon opinion, et je pense avoir toutes les raisons pour y croire.
        Merci pour cet échange.

  3. Kacouful dit :

    La réalité est la suivante: Pas de Hidjab tu n’es pas une bonne personne, si tu n’es à la mosquée à l’heure de la prière tu es indexé par le voisinage, et j,en passe les sous-entendu de tout le monde, etc.., tout cela nous laisse à dire que la société algérienne est devenue extrémiste dans son raisonnement, dans ses libertés, dans sa façon d’être, alors on ne peut pas demander aux autres d’être aussi hypocrite que ce que nous sommes devenue. Allant chers compatriote Est-ce que quelqu’un peu dire à Alger qu’il ne fait pas la prière ou le ramdhan ouvertement, c’est ca aussi le terrorisme ce n’est pas juste poser des bombes. J’ai été longtemps comme vous à défendre l’indéfendable, mais j’ai fini par voir la réalité en face, le jour où on traitera tout le monde de la même manière en Algérie, ce jours là je serai contre.
    Cordialement

  4. idir dit :

    honteux que l’ambassadeur algerien pose avec lui
    l’ambassadeur representant l’etat algerien qui a supprimé les cinemas et les lieux decultures qui accule les algeriens à la mosquée et qui paye les imams qui prechent les discours de haine et de violence

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :