Une voiture automatique… pas assez viril, mon fils !

juillet 17, 2014

On laisse rarement derrière soi ses mythes et ses légendes quand on émigre au Canada.

automatique

Le mythe de  la voiture à vitesse automatique qui ne conviendrait qu’aux femmes et aux personnes à mobilité réduite ou, pire encore, aux mauvais conducteurs, traverse l’Atlantique dans les bagages d’une partie des nouveaux arrivants.

Ils rejoignent les 20% des Canadiens possédant des voitures à vitesse manuelle (10% aux Etats-Unis). Mohamed, mécanicien algérien installé à Montréal-Nord depuis plus d’une décennie, connaît bien les mœurs en matière de voitures des émigrés originaires de son pays qui forment la majorité de sa clientèle.

«Généralement, la première voiture est manuelle. Je dirais que dans 80% des cas, les Algériens choisissent ce type de véhicule. Mais, au bout de quelques années, surtout si la femme obtient son permis, ils passent à l’automatique. Les gens optent aussi pour la manuelle car, en cas de problème, sa maintenance coûte moins cher que celle de l’automatique», affirme-t-il.

D’autres croient aussi que la voiture à vitesse manuelle consommerait moins d’essence et serait, donc, plus économique. Un argument qui ne tient plus la route avec les progrès technologiques des moteurs.

Yacine, un Algérien qui vit à Montréal depuis huit ans, a opté pour une manuelle dès son arrivée au Canada. «Par habitude», dit-il. Les premiers temps, il a eu à composer avec les klaxons des automobilistes qui le suivaient pour «une seconde» de retard quand les feux de signalisation passaient au vert. Il a fini par apprendre à s’intégrer dans la circulation sans se départir de sa voiture à vitesse manuelle. Et ce n’est que lorsque sa femme a obtenu son permis qu’il a changé de voiture. Sa femme a appris à conduire sur des voitures automatiques.

Djamel, informaticien, a appris à conduire dans une auto-école à Montréal mais a exigé une manuelle. «Je me suis dit qu’il faut que je sache conduire une manuelle car si je pars en vacances en Algérie, je ne voudrais pas avoir l’air con ! En plus, je ne voudrais pas être incapable de conduire les voitures de mes frères», explique-t-il sérieusement !

Ce n’est pas le cas de Fayçal qui ne conduit pas en Algérie car il n’a jamais appris à conduire une manuelle. La voiture manuelle a ses inconditionnels. «Les jeunes d’origine algérienne ou autres préfèrent les voitures manuelles car elles sont plus proches des voitures de sport auxquelles ils sont habitués dans les jeux vidéo. La relation avec la voiture est plus directe. Ils ne sentent pas qu’ils conduisent un jouet. Il y a toujours cette idée que la voiture manuelle est pour le sport et l’automatique, pour les familles et peut-être pour les mauvais conducteurs ; ce qui est faux !», explique Mohamed le mécanicien de Montréal-Nord.

Sur les sites d’achat de voitures d’occasion, il est fort probable de tomber sur un propriétaire maghrébin quand la voiture mise en vente est manuelle.

Amine Meriem, directeur de publication d’autoalgerie.com, un site algérien spécialisé dans le monde de l’automobile trouve que «les mentalités ont beaucoup changé sur ce point en Algérie. La boîte automatique a bien été adoptée en Algérie même si elle ne s’est pas généralisée. Il restera toujours des réfractaires à la boîte automatique. Mais, d’un côté, les bouchons quotidiens dans les villes poussent de plus en plus de personnes à adopter la boîte automatique, sur des voitures de différentes tailles. Mais aussi le fait que les véhicules Premium et de luxe, sportives comprises, proposent désormais des boîtes automatiques ou robotisées de série».

«Je dirai que la boîte automatique est en train d’entrer dans les  moeurs des automobilistes algériens», conclut-il.

Alors, quelle Algérie essaie de faire vivre l’émigré à 7000 kilomètres loin de sa terre natale? La réelle ou la mythique ?

Par Samir Ben  Contactez moi

Source : Lire l’article sur El Watan

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————

copyright – 2012-2014 – Samir Ben

 


Sidi Bemol ce soir à Montréal

juillet 12, 2014

Sidi Bemol  revient à Montréal ce soir.  Le chanteur est à l’affiche du festival Nuits d’Afrique  à la salle Le Cabaret du Mile-End pour un concert qui débutera à 21h00.

Pochette de Afya, le dernier album de Sidi Bemol

Pochette de Afya, le dernier album de Sidi Bemol

Et il ne revient pas les mains vides. Depuis son dernier passage dans la métropole en 2011, juste après sa participation au festival des Rythmes du monde de Chicoutimi, le groupe apporte dans ses valises son dernier album Afya (Paix, Sérénité).

Le titre ne doit pas tromper. Sidi Bemol ne s’est pas assagi depuis son fameux Ma kayen walou khir men l’amour (Il n’y a pas mieux que l’amour) de l’album Al Bandi. Il continue à croquer, en bon caricaturiste et musicien, sa société d’origine, l’Algérie, et le monde.

Sidi Bemol qui aurait laissé tomber le ‘cheikh’ vient tout juste de participer au Sun fest de London (Ontario) au Canada.  Cette mini-tournée canadienne lui a été organisée par SN Productions. Chaabi,  rock et sonorités kabyles sont au rendez-vous ce soir.
Plus de détails : http://www.festivalnuitsdafrique.com/spectacle/cheikh-sidi-bemol/12/juil/2014

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————

copyright – 2012-2014 – Samir Ben


Le match Algérie-Allemagne vu de Montréal (Photos)

juillet 2, 2014

Rarement les fans de l’équipe nationale algérienne de football ont accepté une défaite des leurs ! La prestation de Verts devant les Allemands en 1/8e de finale au mondial brésilien a fini par faire craquer les plus sceptiques.  »On a perdu le match mais on a gagné une équipe », se consolaient les supportes au Petit  Maghreb de Montréal pour qui l’accession au 2nd tout était déjà un grand acquis pour le football algérien.  L’ambiance en images.

 

 

 

 

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————