« Les Maghrébins doivent sortir voter pour un Québec sans discrimination », Philippe Couillard chef du Parti libéral du Québec

A moins d’une semaine des élections législatives dans la province canadienne, le chef du parti libéral du Québec, Philippe Couillard, dont le parti forme l’opposition depuis 18 mois, appelle les Québécois d’origine maghrébine à sortir voter en masse lundi prochain.

Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Québec

Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Québec

Selon ce neurochirurgien, l’enjeu pour les Maghrébins n’est autre que de faire barrage à la discrimination qui sera institutionnalisée par le projet de charte des valeurs du Parti québécois. Cette loi, si elle est adoptée, prévoit, entre autres, de renvoyer de la fonction publique et parapublique les femmes qui portent un voile,

«  Je demande à toutes et à tous, d’aller voter pour un Québec uni, un Québec au travail et un Québec sans discrimination », affirme Philippe Couillard dans cet entretien.

Au-delà de l’appel et comme tout politicien en temps de vote, il espère que ces voix iraient à sont parti.

La communauté maghrébine n’est pas connue pour son penchant pour les opérations de vote, mais il se pourrait que la donne change à l’occasion de cette élection.

« Vous n’êtes pas chez Nous mais vous êtes chez Vous », dit-il aux femmes portant un voile et qui se sont fait agresser dans la rue ces derniers mois. Il a reconnu aussi qu’il y a « des blessures qu’il va falloir cicatriser et guérir et que ça va être long dans certains cas ».

 

La communauté maghrébine connait un taux de chômage plus élevé que la moyenne provinciale. Que comptez-vous faire si votre parti remporte les élections du 7 avril ?

D’abord nous n’allons pas aggraver la situation avec des mesures de discrimination comme la charte des valeurs québécoises [qui prévoit, entre autres, de renvoyer de la fonction publique et parapublique les femmes qui portent le voile, NDLR].

Il faut aussi avoir une relation très positive avec les employeurs. D’un côté, il y a énormément de compétences dans la communauté. Et de l’autre, il y a les besoins en main d’œuvre. Le rôle du gouvernement sera de faire le lien entre les employeurs qui cherchent des employés qualifiés et la communauté qui en compte plusieurs.

Ceci, bien sûr, doit être fait de façon continue et proactive et toujours en lien avec la communauté. Et c’est ce que nous ferons.

 

La peur de l’autre et la diabolisation du Maghrébin et du musulman a été souvent utilisée pour rallier de nouvelles voix lors de cette campagne électorale. Quel commentaire en faites-vous ?

C’est très regrettable. D’abord, la démarche elle-même. On a appris hier dans La Presse que tout ceci fait partie d’une vaste stratégie du Parti québécois pour mousser l’idée d’un référendum pour la séparation du Québec. Il utilise la stratégie de la peur en dressant les communautés les unes contre les autres. C’est regrettable et condamnable.

Nous, et je le redis encore une fois, nous nous opposons à toute discrimination à l’emploi basée sur le port des signes religieux à l’exception des visages découverts ou des vêtements qui cachent complètement le corps de la femme.

Nous croyons que c’est un faux problème. Il n’y a pas d’enjeu réel. C’est complètement artificiel créé de toutes pièces par le Parti québécois dans le but, malheureusement, de diviser notre population.

D’ailleurs, nous n’adopterons aucune mesure discriminatoire. Nous voulons gouverner pour l’ensemble des Québécois de toutes les régions et de toutes les origines

 

A une semaine de l’élection, quel bilan faites-vous de votre campagne dans la communauté immigrante?

Le soutien sur le terrain est excellent, notamment dans les communautés culturelles [terme utilisé au Québec pour désigner les groupes ethniques, NDLR].

Ceci à cause de notre vision inclusive et de notre opposition à toute discrimination. Il est clair que sur ce point, les communautés sont au diapason de nos idées. Et nous sentons beaucoup de ralliement dans tout le Québec et dans l’ensemble de la population au-delà des communautés. Ca nous laisse présager un bon résultat. Mais rien n’est acquis d’avance.

 

Des femmes musulmanes qui portent le voile ont été victime d’agressions verbales et parfois aux limites de l’agression physique, quel message avez-vous à leur adresser ?

Notre message à toutes les communautés du Québec : vous n’êtes pas chez nous mais vous êtes chez vous. Vous appartenez à cette société. Il faut bien sûr en suivre les règles.

On sait que, hommes et femmes, vous le faites que vous vous intégrez très bien et que vous voulez participer au succès du Québec. Ce sera notre message dès le premier jour de notre gouvernement.

Il y a bien sûr des blessures qu’il va falloir cicatriser et guérir. Nous savons que ça va être long dans certains cas. De notre côté, nous allons très positivement dans l’esprit du ralliement. Et justement dans la lutte contre la discrimination sous toutes ses formes.

 

Votre parti a été le premier, dans l’histoire du Québec, à faire élire une députée d’origine maghrébine. Pour l’élection du 7 avril, vous vous retrouvez avec une seule candidate de la même origine [au moment où le Parti québécois en présente cinq, NDLR]…

Dès le début de notre mandat, nous allons continuer avec notre parti à développer les liens qui sont déjà serrés avec les communautés y compris la maghrébine. Ceci pour que notre parti demeure ce qu’il a toujours été. C’est-à-dire tout à fait représentatif de la réalité québécoise.

Et je dis aux Québécois d’origine maghrébine : nous avons la chance de vivre dans un pays démocratique où le droit de vote est non seulement permis mais encouragé. Je demande à toutes et à tous d’aller voter pour un Québec uni, un Québec au travail et un Québec sans discrimination.

 

Biographie officielle :

Né à Montréal, le 26 juin 1957, Philippe Couillard obtient un doctorat en médecine en 1979 et un diplôme en neurochirurgie en 1985 de l’Université de Montréal, un certificat de spécialiste du Collège des médecins du Québec et un certificat de spécialiste du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en 1985.

M. Couillard occupe le poste de chirurgien-chef au Service de neurochirurgie de l’Hôpital Saint-Luc de 1989 à 1992 et est cofondateur du Service de neurochirurgie de Dhahran, en Arabie saoudite, où il travaillera de 1992 à 1996. Il devient ensuite professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke de 1996 à 2003, et chirurgien-chef et directeur du Département de chirurgie du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke de 2000 à 2003 (la suite sur http://plq.org/fr/le-chef).

 

Note : Une demande d’entrevue a été adressée à Mme Pauline Marois, chef du Parti québécois.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. —————————————————–LES COMMENTAIRES DOIVENT ETRE SIGNES (PRENOM, NOM et VILLE). LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES – MERCI ——————————

copyright – 2012-2014 – Samir Ben

2 réponses à « Les Maghrébins doivent sortir voter pour un Québec sans discrimination », Philippe Couillard chef du Parti libéral du Québec

  1. Dr. Cherif Ghalizani dit :

    Oui avec tous les citoyens canadiens discriminés, il faut voter Parti Liberal. Le Dr. Couillard connait un peu les différentes ethnies du pays, puisqu’ il a vécu et travaillé a l étranger ce que personne au Parti Québécois ne l a jamais fait. Avoir une expérience de vie et de travail a l international ouvre les esprits sur le monde de demain, ce que malheureusement, le Parti Québécois ne l a jamais compris dans sa recherche d indépendances et séparation du Canada. Personne sur cette planète ni aucun pays ne s est engagé à soutenir la demande du Parti Québécois. Sauf peut être un peu discrètement le gouvernement français avec ses agents secrets, travaillant surtout, au sein de la fonction publique Québécoise et du Parti Québécois. Se collant avec une soit disant coopération au derrière du gouvernement français, a été la plus grande erreur de madame Pauline Marois. Tant que ce parti navigue en solo a travers le monde, il n ira pas bien loin, et certains pensent même que cette élection va mettre une fin finale a ce parti politique, décidé à amputer et détruire un grand pays comme le Canada. Cependant ma suggestion est d arrêter d être des handicapés linguistiques, en refusant d apprendre la langue anglaise, ici en Amérique du nord. Je suis certain que les maghrébins surtout universitaires, leurs familles et enfants ou autres groupes ethniques installés au Québec, auraient un meilleur avenir du cote anglophone a l ouest du Canada, et même aux USA. Peut être que la situation créée par le Parti Québécois avec sa charte de la laïcité, lors de ces élections, ne sera qu’une bonne chose et une bonne occasion qui permettra à tous les maghrébins et leurs familles de penser a leur avenir dans cette Belle Province…

  2. oulache oulache dit :

    Il ne faut pas être naïf, les libéraux aussi n’ont rien fait pour la communauté maghrébine durant leurs règne . Mais a choisir entre un parti qui veut légaliser le racisme et un parti corrompu je choisirai ce dernier.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :