Etats-Unis : Un co-accusé du hacker Hamza Bendelladj plaide coupable

janvier 29, 2014

L’un des co-accusés du pirate informatique algérien Hamza Bendelladj, surnommé le hacker souriant, a plaidé coupable, hier au tribunal fédéral d’Atlanta aux Etats-Unis,  pour création de virus en vue de commettre une fraude bancaire.

HamzaBendelladj

Le Russe Aleksandr Andreevich  Panin  âgé de 24 ans est accusé d’avoir créé le virus SpyEye utilisé dans le vol de données de comptes bancaires de clients de quelques 253 institutions financières aux Etats-Unis et en Europe.  Il a été arrêté en juillet dernier  lors d’une escale à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta.  Il connaîtra sa peine le 29 avril prochain.

Le virus SpyEye aurait infesté plus de 1.4 million d’ordinateurs dans le monde. Une fois infecté, l’ordinateur peut être contrôlé à distance par le hacker qui peut récupérer  toutes les informations de la victime sur un serveur. Ce dernier finit par contenir des milliers voire des millions de numéros de comptes bancaires ou de cartes de crédit et  de mots de passe. Le pirate peut se servir de ces données et utiliser l’argent des victimes comme si c’était le sien.

Aleksandr Panin  connu dans le milieu des hackers par les pseudos « Gribodemon » et  « Harderman »   est considéré par le FBI comme le développeur et le distributeur principal de SpyEye.  Entre 2009 et 2011, il opérait à partir de Russie.

C’est à ce moment qu’il entra en contact avec l’Algérien Hamza Bendelladj, lui aussi arrêté en janvier 2013 alors qu’il transitait par l’aéroport de Bangkok en Thailande avant d’être extradé vers les Etats-Unis en mai dernier.

Panin et Bendelladj auraient conspiré pour écouler ce virus au prix unitaire de 1000 à 8500 dollars sur des forums spécialisés. Le Russe aurait vendu le virus à quelques 150 clients. A titre d’exemple, l’un d’eux aurait subtilisé la somme de 3.2 millions de dollars en 6 mois des différents comptes bancaires.

D’autres « associés » ou « clients » de Panin ont été arrêtés au Royaume-Uni et en Bulgarie.

 

Hamza Bendelladj, vrai hacker ?

Le hacker souriant, connu aussi par le pseudo Bx1,  semble, selon l’acte d’accusation être un « simple revendeur » des produits du pirate russe. C’est à travers lui que le FBI a pu remonter la filière. Son serveur était hébergé à Atlanta. C’est pour cette raison qu’il est incarcéré dans cette ville et où il sera également jugé.

Contacté par El Watan, l’avocat de Hamza Bendelladj, commis d’office par la justice de l’Etat de Géorgie, affirme que les cyberattaques contre les magasins de luxe Neiman Marcus et le détaillant Target qui se sont soldées par des millions de données bancaires de clients volées, renseigne sur l’ampleur de l’affaire qui pèse contre Hamza Bendelladj.

Pour cet avocat spécialiste en cybercriminalité, le hacker n’a pas reçu la visite des agents consulaires algériens aux Etats-Unis. La date du procès n’a pas encore été fixé. Il n’a pas voulu donner plus de détails « pour ne pas nuire à son client » lors de son procès.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012-2013 – Samir Ben


La Musulmanie : l’humour contre l’islamophobie…

janvier 24, 2014

L’humoriste québécois d’origine algérienne, Fares Mekideche, alias UncleFofi utilise ce qu’il sait faire de mieux, l’humour et la dérision, pour tourner en ridicule l’angoisse islamophobe qui s’est emparée du Québec depuis quelques mois.

La Musulmanie est le pays imaginaire d’où viendrait tous les musulmans. Le mot a été utilisé pour la première fois, il ya environ deux ans,  par une collégienne qui avait diffusé une vidéo où elle s’attaquait aux musulmans du Québec – une vidéo supprimée depuis.

La peur de l’islam, des musulmans et de l’islamisation de la belle province a culminé avec les travaux de la commission parlementaire sur le projet de loi 60 – une charte qui devrait exclure les femmes qui  portent le voile de la fonction publique et interdirait la nourriture halal dans les garderies pour enfants.

Le titre de la chanson, A quat’pattes su’l’tapis, fait référence à un hallucinant témoignage entendu la semaine dernière devant la même commission.

UncleFofi se sert de la profession de foi musulmane comme refrain, et prend la peine de la traduire en francais au début du vidéo-clip.  Il finit sa chanson par un « Québécois, les étrangers vous aiment ! Ils vous aiment tellement que c’est le temps de les aimer!!! »

Sur Youtube, l’humoriste légende sa vidéo par un irrévérencieux « Faut que les racistes Islamophobes le sachent, on en a plus rien à foutre de votre intolérance, on vous aime et on vous emmerde! »

LaMusulmanie

UncleFofi s’est fait connaître au Québec à travers le Couscous Comedy Show. Un spectacle d’humour où on peut déguster un bon couscous algérien, ou plus précisément Jijelien (de Jijel la ville d’origine des parents de Fares), tout en suivant les numéros d’humoristes de différentes cultures et races.

Le Couscous Comedy Show a attiré l’attention d’Aldjazeera Documentary qui lui a consacré, avec d’autres immigrants musulmans en Amérique du Nord, un documentaire. Il devrait être diffusé dans les prochains mois. Histoires d’immigrants a été réalisé par l’Algéro-canadienne Nadia Zouaoui.

Le site du Couscous Comedy Show : http://www.couscouscomedyshow.com/

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012-2013 – Samir Ben


Québec : l’islamophobie décomplexée au sein du parlement…

janvier 19, 2014

Scène surréaliste au sein du parlement québécois : une femme témoigne de sa visite dans une mosquée lors d’un voyage au Maroc où les gens « prient à quatre pattes à terre sur des petits tapis» tout en affichant son mépris et sa surprise sur cette façon de faire. Son mari affirme avoir été dérangé par les appels à la prière lors de son voyage à Istanbul tout en soutenant qu’il n’est pas raciste. Bienvenue en Musulmanie!

Leur témoignage, un ramassis de clichés islamophobes et racistes. tourné en ridicule sur internet  a été fait devant la commission parlementaire en charge du projet de loi 60.  Celle-ci devrait interdire le voile dans la fonction publique et la nourriture halal pour les enfants dans les garderies. Ils appuient ce projet et estiment qu’il ne va pas assez loin.

Pour se faire une idée, il faut écouter le témoignage :

Le gouvernement nationaliste minoritaire espère capitaliser sur le sentiment anti-musulman pour avoir la majorité en cas d’élection. Ni la Première ministre du Québec, Pauline Marois, ni aucun membre de son gouvernement n’a été scandalisé ou n’a dénoncé ces propos.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012-2013 – Samir Ben


Les femmes voilées invitées à quitter le Québec…

janvier 9, 2014

Encore une autre couche de xénophobie ajoutée au climat anti-musulman au Québec.  Yves Michaud, un homme politique québécois âgé de 83 ans demande à ceux et celles qui ne veulent pas renoncer à porter les ‘signes religieux (hidjab, kippa…) à aller dans un autre pays .

garderie

Cette déclaration intervient à la veille du début des travaux de la commission parlementaire qui va débattre d’un projet de loi, appelée charte des valeurs québécoises, et qui interdit le port du voile pour les fonctionnaires, les éducatrices dans les garderies, les enseignantes, les médecins, les infirmières, les professeures d’université… Cette loi prévoit même l’interdiction de la nouriture halal pour les enfants dans certains cas.

« Les croyants de toute confession qui sont outrés par la Charte des valeurs n’ont qu’à plier bagage et trouver refuge ailleurs », estime ce proche du gouvernement nationaliste minoritaire.

«Ils perdront [leur travail] ou ils l’enlèveront , qu’est-ce que vous voulez. Et ils iront dans un pays où c’est toléré. S’ils veulent aller dans un État religieux, qu’ils ne viennent pas dans un État laïque, que voulez-vous que je vous dise.», ajoute-t-il.

Plus de détails sur le journal le devoir et sur le site de  Radio Canada…. Les réactions des lecteurs et internautes donnent une idée claire sur le climat actuel au Québec

 

Mise à jour  (11 janvier 2014) :

Yves_Michaud

Après le tollé soulevé par ses déclarations, Yves Michaud, l’ancien délégué général du Québec à Paris, nuance ses propos et présente ses excuses aux anti-charte mais pas aux employées portant un voile qui seront congédiées ou empêĉheés d’avoir un travail !

Chronologie des déclarations :

Les mécontents n’ont qu’à plier bagage, estime Yves Michaud (Le Devoir)…

Yves Michaud montre la porte aux réfractaires à la charte (Radio Canada)…

Yves Michaud reconnaît être allé trop loin…(Radio Canada)

 

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012-2013 – Samir Ben


Un manifeste pour la paix à Ghardaïa…

janvier 6, 2014

Les Algériens du Canada ne sont pas restés indifférents aux récents événements de Ghardaïa. Un groupe d’intellectuels, de scientifiques, de gens d’affaires et d’acteurs communuaitaires  ont signé un manifeste pour la paix dans cette région.

Ghardaïa

Ghardaïa – Photo H. Lyes/El Watan

Manifeste pour la paix

La violence qui sévit depuis quelques jours au Mzab, nous interpelle à plus d’un niveau, nous groupe de citoyens algériens établis à l’étranger, au Canada, en France et ailleurs. Les affrontements entre les groupes sociaux en Algérie et plus fréquemment dans la région du Mzab, ne cessent de susciter de grandes inquiétudes. Nous constatons et avec beaucoup de désolation, que ces épisodes répétitifs de violence vont en s’intensifiant et en s’accélérant. Les événements de Ghardaïa; ceux de Berriane et ceux de Guerrara sont tous là pour nous rappeler que les braises de la violence sont toujours actives, au moindre souffle, les rues s’enflamment et l’escalade prend place. Bilan : Atteintes aux vies et à la dignité humaines, violation de foyers, attaque et saccage des biens, destruction de symboles et patrimoine culturels et cultuels, profanation de cimetières, etc. Ce scénario a tendance à s’imposer au menu de tous les jours, depuis quelques années.

Très vite le conflit revêt un caractère confessionnel ou ethnique pour prendre plus d’intensité et de passion. La société fragilisée succombe facilement au piège de l’instrumentalisation et de la manipulation et sombre vite sous le coup de la dogmatisation dans des conflits confessionnels, exposant tout ce qui est cher à la société, à de graves menaces (son intégrité, sa dignité, sa religion, sa culture et son unité..).

La lecture de l’histoire confirme pourtant qu’ibadites et malékites, arabophones et berbères mozabites, ont à travers l’histoire millénaire du Mzab, su faire la démonstration d’un bel et exemplaire modèle de bien vivre ensemble dans l’harmonie.

Qui blâmer? La pauvreté, l’ignorance, le mode de gouvernance, des sociétés fragilisées ou des citoyens pris aux pièges des souffleurs de braise ?

Les pistes de solution toutes désignées seraient de s’attaquer en profondeur au problème de la violence et de mobiliser toutes les ressources en faveur de la promotion de la paix. Pour cela revenir aux conditions du milieu et s’attaquer à la base aux aspects de vulnérabilité de la société, dont : L’ignorance, la pauvreté et l’exclusion, à travers un processus de réformes sociales et économiques visant à asseoir une bonne gouvernance, des mécanismes d’inclusion et de participation citoyenne et soutenues de programmes de développement social et économique.

En attendant ces réformes, Il faut et en urgence engager des actions à court terme, en vue de mobiliser toutes les ressources, judiciaires, sécuritaires, éducationnelles et sociales dans une action de développement, de pacification et de lutte contre la violence. Pour cela, engager :

Des actions judiciaires et des mécanismes juridiques préventifs, dissuasifs et punitifs, pour lutter contre toutes les formes de la violence, à sa base l’exclusion, le racisme et

tout ce qui suscite la haine (y compris le discours haineux et surtout à caractère religieux);

Des actions et des mécanismes sécuritaires, fondés sur les valeurs d’équité, de justice et de justesse pour défendre la loi et l’ordre public, dans le but du bien-être de la société et non de la vengeance et du soutien d’un groupe contre un autre. Une sécurité qui agit dans la transparence, responsable, imputable et qui doit rendre compte de ses actes;

Des mesures socio-économiques urgentes pour réparer les dommages causés et indemniser les victimes du vandalisme;

Des mesures urgentes pour réparer les dommages et préjudices causés au patrimoine saccagé et aux cimetières profanés, dont moyens de protection appropriés, remise en état et poursuite des coupables;

Mobilisation des écoles, mosquées, espaces de socialisation et médias pour dispenser un programme axé sur la paix et la non violence et sur les valeurs de solidarité et de respect, etc.;

Mobilisation de l’élite religieuse, sociale, intellectuelle, artistique et sportive pour mener des campagnes et animer des caravanes de paix, afin de propager et faire la promotion du message de la paix et de l’espoir;

Redonner confiance aux citoyens à travers la recherche des conditions qui assureraient la bonne gouvernance (équité, justesse, justice, transparence, responsabilité, réédition de compte et imputabilité…);

Implanter et promouvoir les conditions de participation;

Multiplier les occasions de rencontre et de solidarité et susciter l’engagement citoyen;

Rechercher les conditions intelligentes pour un réel développement par l’encouragement et la promotion de l’innovation et de l’entreprenariat.

Nous réitérons notre appel à tous : État, pouvoirs publics, société civile, collectivités et individus pour déployer tous les efforts en faveur d’une paix et d’une action de développement durables.

Montréal, le 1 janvier 2014

Groupe de citoyens algériens établis à l’étranger, au Canada, en France et ailleurs

1. Kamereddine Bensalem : Chef d’entreprise et administrateur société développement commercial (SDC Jean-Talon Est), Montréal, Qc;

2. Lamine Foura : Ingénieur, journaliste, président fondateur Média-Maghreb, Montréal, Qc;

3. Brahim Benyoucef : Sociologue-Urbaniste, président fondateur Observatoire Espace et Société, Canada

4. Nacer Boudi : Membre fondateur le Petit Maghreb, Montréal, Qc;

5. Mustapha Loulou : Ingénieur chimiste, Project Manager, Paladin, Montréal, Qc;

6. Ahmed Mahidjiba : Scientifique, président de la Fondation Algérienne de l’Action Citoyenne, Canada;

7. Mohamed El Mohri : CTO Dialexia, CEO Intelect Solution; Member of the board of administration & Board of trustees at Canadian Islamic Center (DDO West Island);

8. Omar Houache : Consultant, chercheur et auteur, membre fondateur de LECODEV, Canada;

9. Hasbelaoui Mouhamed : Financier d’entreprise, Brossard, Qc ;

10. Adlen Merakchi : Financier d’entreprise, Brossard, Qc;

11. Youcef Messaoudene : Conseiller financier, Brossard, Qc;

12. Bouchareb Nadia : Enseignante, administratrice. Saint Laurent, Qc;

13. Mouhamed Hammouya Fondateur association AGIR (association de jeunes musulmans québécois), Montréal, Qc;

14. Kamal ALMI, Ventes et développement d’affaires, Montréal, Qc;

15. M. Azzedine Achour, Montréa, Qcl;

16. Mohand Belmadi : Enseignant, Montréal, Qc;

17. Tahar KEHOUL : Journaliste ElMachrek-Elmaghreb et ÉmissionTV GrandMaghreb Chaine IC, Montréal, Qc

18. Farid SALEM : Président Association Solidarité Québec Algérie, Montréal, Qc;

19. Belkacem NOUFI : Homme d’Affaires et Membre Actif au Petit Maghreb, Montréal, Qc;

20. Kamel Zine, Directeur de communication KZ Consulting, Paris, France;

21. Omar Abdelkhalek, Journaliste, Montréal, Qc;

22. Myka Bozena: planificatrice financière, Banque Banque scotia, (Canada); ……

Le communiqué en arabe :

بيان السلامjanvier 2014

Le communiqué en français :

Manifeste pour la paix-1janvier2014

Ghardaia - Photo FB

Ghardaia – Photo FB

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012-2013 – Samir Ben