Québec : Le gouvernement québécois en croisade contre le voile …

septembre 10, 2013

Fini l’image du groupe d’immigrants regroupant blancs, noirs, femmes en foulard pour promouvoir la diversité au Québec.

Pauline Marois - Première ministre du Québec

Pauline Marois – Première ministre du Québec

Le gouvernement provinicial du Québec dévoilera aujourd’hui la charte des valeurs québécoise. Une loi qui devrait interdire le port du voile pour les fonctionnaires, les enseignantes de tous les paliers du secteur public ainsi que pour les éducatrices les garderies. Ces dernières recrutent une grande partie de leur pesonnel chez les immigrantes maghrébines dont une bonne proportion porte le voile.

Des femmes qui ont, parfois, laissé tomber de belles carrières dans leurs pays comme l’Algérie pour une promesse de vie meilleure au Québec.
Bien que les promoteurs de la loi prétendent que celle-ci est destinée à évacuer tous les signes religieux des structures appartenant à l’Etat, il est clair qu’elle cible directement les femmes musulmanes voilées (on ne parle pas ici de Burqa).

La Première ministre est restée insensible à la perspective que ces femmes là subissent un étouffement économique et retournemt à la maison.

Selon l’agende presse canadienne  » Parmi les dispositions qui ont déjà transpiré du projet, il y a entre autres l’interdiction pour tous les employés de l’État, enseignants, fonctionnaires, employés de CPE, d’université, ou de municipalité, de porter des signes religieux ostentatoires. Cela comprendrait les voiles comme le hijab ou le niqab, mais aussi la kippa et le turban.

Toutefois les élus et les membres des conseils d’administration pourraient se soustraire à cette interdiction. Et par ailleurs, les signes plus discrets, les petites chaînes avec une croix, des boucles d’oreille ou une bague avec un signe religieux seraient autorisés, selon les informations qui ont filtré. »

Ce qui est permis et non permis selon la charte des valeurs québécoises...

Ce qui est permis et non permis selon la charte des valeurs québécoises…
(source : site du gouvernement du Québec http://www.nosvaleurs.gouv.qc.ca/fr/propositions/3)

Plusieurs observateurs voient dans ce projet de loi des relents électoralistes. Le gouvernement minoritaire est en train de chercher une majorité en courtisant l’électorat le plus radical et le plus nationaliste de la province. La xénophobie et l’islamophobie qui teintent les débats ne semblent pas déranger l’état-major du Parti québécois

A suivre.

Par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012 – Samir Ben