Montréal-Calgary : Jour 4 …

La nuit s’est passée sans encombre. On a campé à côté d’un couple d’allemands. J’ai sorti le grand jeu avec ce qui me reste d’allemand appris du temps de Chadli !A part les moustiques plus qu’entreprenants quand on met le nez dehors, le campeurs étaient du genre calmes. Avec leur caravanes et leurs pick ups, chacune exhibait autour de 250 000 dollars de matériel.

 saskatchewan

Il est 9:00, direction Calgary. On arrive à la frontière du Manitoba avec le Saskatchewan à 10:15. La traversée de la province du Manitoba est un jeu d’enfant par rapport à celle de l’Ontario qui nous a pris deux jours et demi.

La conduite sur les routes plates et droites rappelle les hauts-plateaux algériens.

L’activité économique du saskatchewan, du moins le long de la 1 , donne l’impression d’être plus active : usines agroalimentaires,  élevages, trains de marchandises…

eolienne

Un parc d’éoliennes sugit. Aucune n’est en mouvement. Le vent est occupé plus haut dans le ciel à ramener les nuages  chargées de futures précipitations.

Julien a déjà travaillé, au Québec, dans une usine de fabrication de matériaux pour éoliennes.

presse

Le Winnpeg Free Press consacre deux pages à la naissance du bébé royal anglais. Cet intérêt est évident quand on sait que les rois d’Angleterre sont les chefs de l’Etat au Canada. Ce bébé régnera sur ce pays qui est, toutefois, une monarchie constitutionnelle ou le roi n’a aucun pouvoir.

Tornades. Les prairies canadiennes (Manitoba, Saskatchewan et une bonne partie l’Alberta) sont régulièrement balayées par des tornades. Particulièrement en été.

tornade

Elles ne font pas les manchettes car pas aussi spectaculaires que celles qui arrivent aux Etat-Unis.

Comme le ciel est clairsemé de nuages blancs et gris, je scrutais l’horizon à la recherche du moindre cône de nuage reliant la terre au ciel! Parfois, je commençais à échaffauder un plan de fuite en cas de tornade! Mon inquiétude, toutefois, n’a pas dépassé les limites du raisonnable et elle rest justifiée.

Dans le journal The Winnipeg Free Press, un article rend compte de la visite, hier, du premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, dans une réserve indienne à Sioux Valley (les Dakota Nation), pour s’enquérir des dommages causés par une tornade survenue le 18 juillet. Une maison a été comlètement rasée et d’autres endommagées.e

Je remarque que dans ces régions, le sujet des Premières nations revient souvent dans les média. A Montréal, on en entend parler seulement à l’occasion de crises politiques comme avec le mouvement Idle no more (les amérindiens avait lancé un mouvement de protestation contre une loi fédérale qui allait empiéter sur leur terre. Ils ont profité de la forte mobilisation pour mettre de l’avant d’autres problèmes).

On se rapproche de Regina (capitale du Saskatchewan). Un autre changement de fuseau horaire. Le décalage avec Montréal est de 2 heures. Avec l’Algérie : 7 heures !

A Moose Jaw, je profite d’un arrêt à une station d’essence pour acheter le journal local, The Times Herald, fondé de 1889. Encore le bébé royal à la Une : “It’s aboy”!!! L’essence est toutefois chere : $1.47.

Un peu plus loin, un autostoppeur avec une pancarte BC (pour British Colombia, la province de la Colombie Britannique). Il veut certainement aller à Vancouver. 12 heures de route, au bas mot.

torche

Surprise. Au milieu des champs et paturages, les premiers petits puits de pétrole commencent à apparaitre. Le pétrole de l’ouest canadien. Nous ne sommes pas encore en Alberta. Des vaches broutent autour du puits. Une torche brûle le gaz qui sort du puits comme à la raffinerie de Sidi Arcine à côté de Baraki dans la banlieue d’Alger.

16:30. On arrive à la frontière avec l’Alberta. Un cheval nous accueille ! J’ai l’impression que l’aspect rural est très prononcé dans cette région.  De loin Sylvain nous montre ce qui pourrait être le début de la formation d’une tornade. Quelques gouttes de pluie m’inquiètent !

alberta

On passe par Medecine Hat. Un drôle de nom ! l’essence est à $1.15. J’ai maintenant la conviction que les tarifs plus chers à Montréal sont dus aux taxes.

Les pick ups sont légion ici et la conduite est plutôt rude! “Je suis au Canada mais je ne me sens pas dans mon pays’’, lance Julien pour exprimer les différence entre lui, le Canadien français ou le Québécois, et les Canadiens anglais.

18:00. Une autre torche de puits de pétrole, de l’Alberta cette fois-ci. On arrive au Camping de Bassno à 140 km de Calgary sur les coups de 19:00. Le soleil se couche ici aux alentours de 22:00. On préfère passer la nuit ici et d’aller à Calgary demain matin.

Petit problème. Je me rends compte, un peu plus tard, que le camping est adjacent à une ligne ferroviaire de train de marchandises. Un long train transportant du pétrole passe. Lac-Mégantic revient au galop. Allons nous subir le même sort que les habitants du centre ville de Lac-Mégantic (l’explosion du train a fait une cinquantaine de morts)? Le terrain plat de l’endroit me rassure. Même si le train se lance seul, sa force d’inertie va le garder sur place.

Ce camping n’a pas d’accès à Internet. On essaie de négocier avec le patron d’un motel à côté. Pas question de nous donner la clé d’accès à son réseau si nous ne sommes pas clients.

Finalement un faible signal de la bibliothèque du coin apparait sur mon téléphone. Largement suffisant pour assouvir ma dépendance à Internet…n’en déplaise aux moustiques qui m’attaquent de partout!

Un orage éclate. Pas d’innondations !

Au compteur : 3 860 km. Encore 140 km pour Calgary !

par Samir Ben  Contactez moi

———————– Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun. ————————

copyright – 2012 – Samir Ben

7 réponses à Montréal-Calgary : Jour 4 …

  1. Drissi dit :

    BON COURAGE SAMIR ….. ON EST ENTRAIN DE VOUS SUIVRE….

  2. hani dit :

    Salut Samir! Un petit coucou de Boumerdès pour te dire que c’est fabuleux comme truc que tu fais. Tu me rappelles mon périple qui a démarré d’une petit village perdu dans la wilaya de Skikda pour arriver à une bourgade aussi lointaine et isolée, aussi fraîche au point où je grelottais en plein mois d’août, mais aussi merveilleuse pour un Algérien que les endroits que tu es en train de nous décrire: Ullapool en Ecosse.

    L’influence d’On the Road de Jack Kerouack a fait que je ne devais me plaindre d’aucune difficulté en cours de route, bien au contraire y rechercher l’opportunité d’un plaisir ou d’une découverte. Dans d’une petite auberge de jeunesse très modeste, fin juillet, je fais la connaissance de deux jeunes Belges flamands, l’équivalent de Julien et Sylvain, avec le bel accent belge en moins peut-être, mais sûrement compensé par la non moins agréable intonation québécoise. Ils avaient une voiture et ils me proposent de vadrouiller avec eux jusqu’aux zones perdus du nord de l’Ecosse pour revenir un mois plus tard à Bruxelles.

    Différence de taille avec ta situation dans les étendues nord américaines, nous ne vivions pas au Royaume Uni le tout numérique, et ce n’était guère un souci de ne pas passer un coup de fil ou de ne pas avoir une tablette ou une connection Internet. J’ai vécu le périple tellement intensément que je suis en mesure de le relater dans ses moindres détails, bien des années après…h.baveri@laposte.net

  3. hani dit :

    Je reviens pour te dire que ton texte est exactement ce je que cherche à lire dans le cas de ton voyage dans ces lieux. Il a la qualité d’être agrémenté de petites réflexions aussi sympathiques que pertinentes pour un lecteur algérien. Well done, and all best for the rest.

  4. Dodu dit :

    cet article ne présente aucun intérêt.

    • OTT6 dit :

      C’est simple, ne le lisez pas!

    • Drissi dit :

      Allez rencontrer des compatriotes a l’ouest du Canada mérite de l’intérêt …. sans polémiquer sur quoi vous basez vos conclusions DODU ???

      • Dodu dit :

        Tout ce qui inintéressant n’est pas nécessairement à ignorer OTT6; pour savoir que cet article était inintéressant il fallait d’abord que je commence à le lire…et effectivement je n’ai aps été jusqu’au bout.
        Pourquoi je le trouve inintéressant, parce qu’il ne m’interpelle pas…j’aurais surement été plus intéressé par la description d’un voyage de ce genre en Algérie par exemple. Les immigrés algériens au Canada ont tendance à oublier qu’ils n’ont pas été partie prenante de tout ce que ce pays a à offrir. Ils ne sont que des consommateurs. Idéalement il faut commencer à construire et oser vivre de la même façon en Algérie; plutôt que d’émigrer pour le faire.
        je sais pas si mon message est clair…désolé sinon

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :