Corruption à SNC Lavalin …

novembre 30, 2012

Je ne sais pas si le siège de SNC Lavalin à Alger jouxtera pour longtemps l’ambassade du Canada à Benaknoun dans la capitale algérienne.

Au rythme où vont les révélations sur la corruption dans la haute hiérarchie  de la firme montréalaise SNC Lavalin, certains analystes canadiens avancent même l’idée d’un démantelement pur et simple de la firme. Mais on en est pas encore là.

Siège social de SNC Lavalin à Montréal

Siège social de SNC Lavalin à Montréal

Je ne parle pas ici des affaires de la compagnie québécoise en Algérie mais au Canada même.

L’ex-président de SNC Lavalin, Pierre Duhaime, a été arrêté mercredi dernier par l’Unité permanente anti-corruption de la province  canadienne du Québec pour fraude et faux et usage de faux (plus de 22 millions de dollars contre un contrat de 1.3 millard de dollars pour la contruction d’un hôpital à Montréal).

Et ce n’est pas tout.  Selon les révélations des journaliste de la télévision de Radio Canada, d’autres hauts dirigeants sont accusés par la justice suisse de blanchiment d’argent à travers des sociétés écrans dans des paradis fiscaux dans la cadre de leurs opérations en Afrique du Nord (195 millions de dollars).

Si on sait qu’il s’agit en partie d’opérations menées en Libye, on ne sait pas encore si elles concernent aussi l’Algérie.

Pour l’histoire ….

Pierre-Elliott Trudeau (premier ministre du Canada) en visite en Algérie (mai 1981)...Juste après, SNC Lavalin obtient le contrat de Maqam chahid pour 150 millions de dollars suivi d'un autre de 450 millions de dollars pour tout Riadh el feth...

Pierre-Elliott Trudeau (premier ministre du Canada) en visite en Algérie (mai 1981)…
Juste après, SNC Lavalin obtient le contrat de Maqam chahid pour 150 millions de dollars suivi d’un autre de 450 millions de dollars pour tout Riadh el feth…

 

Plus de détails avec Radio-Canada :

L’ex-président de SNC-Lavalin Pierre Duhaime arrêté…

et

SNC-Lavalin : les paiements douteux s’élèvent à 195 millions de dollars…

Par Samir Ben Contactez moi

———————–
Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun.
————————

copyright – 2012 – Samir Ben


Manifestation pour Gaza (photos)…

novembre 19, 2012

L’agression démesurée de l’armée israélienne contre le peuple palestinien à Gaza a fait réagir les Montréalais…

Voici, en photos, la manifestation organisée ce dimanche 18 novembre au centre ville de Montréal en soutien au peuple palestinien…

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © M Magazine

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

Manifestation pour Gaza – Montréal 18.11.2012 © mediasmaghreb.ca

——–  Le Communiqué des organisateurs de la manifestation  ————-

Manifestation Montréal

SOLIDARITÉ AVEC GAZA ET AVEC TOUT LE PEUPLE PALESTINIEN !

POUR EN FINIR AVEC LE BLOCUS DE GAZA ET AVEC L’APARTHEID ISRAÉLIEN !

ARRÊTEZ LES MASSACRES ! POUR UNE PALESTINE LIBRE !MANIFESTATION
DIMANCHE 18 NOVEMBRE
DÉPART 13H00
Université Concordia, Édifice Hall
1455 de Maisonneuve, ouest
(Métro Guy-Concordia)Mercredi, le 14 novembre, Israël a lancé sur Gaza sa dernière offensive militaire, « Pilier de la défense », aussi connue sous le nom de « Opération Colonne de nuée ». L’opération a débuté avec le lancement de plus de 65 raids aériens en une seule journée. Ces dernières attaques ont fait 19 morts parmi les Palestinien-ne-s, et 180 blessé-e-s en trois jours. Les raids aériens continuent alors que la population de la bande de Gaza y est enfermée par un blocus hermétique et illégal.Ces événements surviennent 4 ans après la brutale et dévastatrice opération « Plomb durci » qui avait entraîné le massacre de plus de 1 400 Palestinien-ne-s dans la bande de Gaza. Depuis 2006, Israël a fait en sorte que Gaza demeure la plus grande prison à ciel ouvert au monde, faisant de ses habitants des cibles permanentes des bombardements aveugles des Israéliens.

Le gouvernement canadien continue d’apporter son appui inconditionnel à Israël, malgré ses constantes violations du droit international. Notre gouvernement a été le premier à soutenir le blocus illégal de Gaza, retirant ses 40 millions de dollars d’aide à l’Autorité palestinienne à Gaza. Après le massacre de Gaza en 2008-2009, le Canada a retiré ses fonds de 15 millions de dollars à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), la source majeure d’aide alimentaire à Gaza. L’actuel ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman, avait lui-même déclaré : « Nous avons besoin d’alliés comme le Canada ». Nous devons montrer que la majorité des peuples demandent la fin du soutien du Canada à la guerre permanente contre le peuple de Gaza.

En appuyant cette manifestation pour Gaza, nous appelons les gens de conscience à se joindre à la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre l’État d’Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international et mette fin à son système d’apartheid. Nous demandons en particulier :

– La fin du blocus cruel imposé à Gaza
– La fin de l’occupation et de la colonisation illégale des terres palestiniennes
– Le démantèlement du mur d’apartheid illégal
– Le respect du droit de retour des réfugié-e-s palestinien-ne-s
– Le respect du droit des Palestinien-ne-s vivant en Israël à une pleine égalité
Cette manifestation est organisée par la Coalition pour la Justice et la Paix en Palestine (CJPP) Tadamon! et le groupe Solidarité pour les droits humains en Palestine (SPHR-SDHP)

——————————- Fin du communiqué ————————————

Voir aussi le reportage de la télévision de Radio- Canada : Montréal : manifestation d’appui aux Palestiniens…

On peut aussi suivre ici le correspondant de Radio Canada qui a réussi à entrer à Gaza :  Radio-Canada dans la bande de Gaza…

Lire aussi la déclaration de John Baird, le ministre canadien des affaires étrangère, à propos de la situation à Gaza : Le Canada appuie Israël…

Par Samir Ben Contactez moi

———————–
Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun.
————————

copyright – 2012 – Samir Ben


On danse avec Mohamed Allaoua …

novembre 10, 2012

Le chanteur kabyle Mohamed Allaoua était programmé à Montréal pour début septembre.  Mais son concert a été décallé pour ce soir à cause d’une heureuse raison familiale !

L’organisateur, NCP spectacles Montréal, nous a habitués aux gros câlibres de la chanson algérienne (on se rappelle du dernier concert de Takfarinas à Montréal).

On lui reconnaît aussi la bonne organisation.

Mohamed Allaoua

Je pense que ce soir, il ne faillira pas à saréputation et à son engagement !

Rendez-vous est donc donné ce soir à 20:00 au Centre Pierre Charbonneau

3 000 Rue Viau – Montréal (Sortie Nord Métro Viau)

Quelques photos du Concert :

Mohamed Allaoua – Montreal 10.11.2012 © M. Belmellat

Mohamed Allaoua – Montreal 10.11.2012 © M. Belmellat

Mohamed Allaoua – Montreal 10.11.2012 © M. Belmellat

Mohamed Allaoua - Montreal 10.11.2012 © M. Belmellat

Mohamed Allaoua – Montreal 10.11.2012 © M. Belmellat

Lire dans ce qui suit la contribution de La journaliste Djamila Addar qui a assisté au spectacle :

————————————————————————-

Alloua aussi!

 

Le chanteur kabyle Mohammed Alloua a été l’invité du NCP en ce 10 novembre 2012. Il a chanté devant plus de 2000 personnes au centre Pierre Charbonneau de Montréal. Si la prestation de l’artiste vedette est à la hauteur des attentes de son public, l’organisation de ce genre de méga spectacle mérite d’être améliorée voire revue.

 

Alloua : la longue attente

Alloua est un grand artiste d’ambiance. Il s’est démarqué des autres chanteurs de fête par ses belles mélodies et son imposante présence sur scène. « Il a même réussi à détrôner le rai en Kabylie et même ailleurs en Algérie. Je le respecte rien que pour ça », dira Djamal Aissaoui venu spécialement de Gatineau pour partager un moment agréable avec ses amis de Montréal en ce 10 novembre 2012. Donc, ce sont presque 2000 personnes qui se sont déplacées pour voir leur artiste préféré malgré la distance et le froid. Cependant, le spectacle, prévu pour 20h, a été décalé de plus d’une heure. Selon l’organisateur, le spectacle a été décalé pour permettre aux gens coincés à l’extérieur d’arriver à la salle.

D’ailleurs, le public était arrivé au lieu du spectacle bien avant 20h, mais il a été retenu par les tracas du parking de la ville de Montréal et son mode paiement. En effet, on y voit vers 19h, des files impressionnantes devant chaque point de paiement sans oublier la grande file devant l’entrée de la salle Pierre-Charbonneau pour l’achat des billets. Une fois la dette qu’il devait à la ville réglée, le public pressait le pas pour ne pas rater la soirée. Il est déjà 21h passée.

L’ouverture du spectacle a commencé par une série de danses kabyles suivie de deux jeunes chanteurs de rap en playback avant de voir la courte prestation de Rezki Grim. Ce dernier qui allait entamer sa deuxième et dernière chanson a été interrompu pour on ne sait quelle raison.

L’artiste, d’un calme exemplaire, a salué le public et quitta la scène. Contacté par nos soins au lendemain du spectacle, il dira : «  Je ne comprends pas ce qui s’est passé. C’est la première fois qu’une telle chose m’arrive. Aucun artiste ne mérite ce que ces organisateurs ont fait ».

Mouloud Kacher, l’un des membres de NCP, organisateur de l’évènement, dira : «  Rezki Grim est un artiste que je respecte beaucoup. J’ai même joué de la musique avec lui. Nous étions serrés dans le temps. Il y avait trop de pression de la part du public. Donc, il fallait que Alloua commence ».

Zahia Belaid qui a animé modestement la soirée, car visiblement dépassée par la tournure des évènements,  a annoncé d’une façon expéditive l’entrée de Alloua. Le public respire et explose en même temps que les instruments de musique et la voix de leur vedette. C’était la symbiose totale entre le chanteur et son public.

Les fans chantaient en chœur avec Alloua et parfois, l’artiste laissait le public reprendre des couplets de ses chansons en les écoutant avec admiration et reconnaissance. Les deux dernières heures étaient extraordinaires.

 

L’autre culture à l’honneur

Parallèlement au spectacle, plusieurs personnes ont échangé quelques propos avec l’écrivain Karim Akouche qui dédicaçait des exemplaires de son dernier roman ‘’ Allah au pays des enfants perdus’’ aux acheteurs.

Il  y’avait également le poète, écrivain et parolier Lhacène Ziani qui a présenté ses œuvres. Le peintre Kamel Benijer a quant à lui exposé ses toiles : «  J’en ai vendu quelques unes », a-t-il souligné avec sa bonne humeur légendaire.

Il y avait enfin Mehana Amrani, universitaire et écrivain, qui a exposé son dernier livre sur ‘’La poétique de Kateb Yacine’’ : « S’il n’y avait pas les massacres du 8 mai 1945, disait Kateb Yacine, je serais resté un poète obscur. Kateb Yacine a choisi de faire de son propre vécu traumatique un poste d’observation des événements qui agitaient alors le monde colonial. Il construit, en mimant le modèle sociologique de l’observation participante, une sorte de poétique participante. Ce livre se propose justement de mettre au jour les facettes de cette poétique en montrant qu’elle est largement alimentée par une si singulière autobiographie. », pourrait-lire dans la présentation de l’ouvrage édité par L’Harmattan.  Une œuvre sur laquelle on reviendra sous peu.

 

Encore un effort messieurs les organisateurs!

Dans toutes les cultures du monde, il y a des genres musicaux pour tous les goûts. Ce qui est tout à fait normal voire légitime.  Cette année 2012, la communauté kabyle a été bien servie. Nouara et Ait Menguellet à l’Olympia pour les amoureux du verbe et des mélodies douces et apaisantes. Ali Amrane au théâtre Le Château pour les fous du rock et du métissage culturel et enfin Takfarinas, Rabah Asma et Alloua pour les âmes dansantes ou les fêtards. Chaque évènement, en ce qui concerne ces trois derniers artistes, a eu ses moments de succès, mais aussi son lot d’imperfections. En effet, avec un peu de recul, le succès de chaque spectacle revient définitivement à la prestation de l’artiste vedette. Les imperfections quant à elles, elles relèvent systématiquement de la gestion des organisateurs, du choix des salles notamment et de l’attitude du public. Attiré par la qualité de l’artiste et rongé par la nostalgie et l’exil, ce dernier se rue la tête baissée vers les spectacles. Donc, de ce point de vue, les organisateurs pourraient être satisfaits. Cependant, à la fin de chaque dit spectacle, les gens expriment leur frustration et leur mécontentement quant à la qualité de l’organisation et/ ou de la salle choisie.

D’abord, le spectacle de Takfarinas organisé par le NCP. Plus de 4000 personnes ont été voir cet artiste dynamique et sympathique au collège Marie Victorin. La prestation de Tak était magnifique, mais le désordre régnait en maître absolu dans le grand espace. Les enfants courraient dans tous les sens, les vas-et-viens étaient tellement nombreux et bruyants que certaines personnes avaient décidé de rentrer chez elles. « C’en était trop! », diraient deux femmes qui voulaient apprécier en paix le spectacle. Ensuite, le spectacle de Rabah Asma au CEGEP Ahunstic. Organisé l’Association des Berbères du Canada, cet évènement a également frustré le public. L’organisateur a choisi une salle dépourvue de piste de danse. Les inconditionnels de la danse kabyle ont investi la scène pour danser. Ce qui a failli provoquer l’irréparable et qui a indisposé l’artiste pendant un moment. Ajouter à cela, cette mauvaise habitude de certains parents de laisser leurs enfants jouer ou même dormir n’importe où et auprès de n’importe qui sans se soucier de ce qui pourrait leur arriver. Un spectateur a affirmé qu’un enfant de 3 ans avait dormi à côté de sa femme pendant 20 minutes sans que ses parents ne s’en rendent compte : «  Heureusement qu’on n’a pas encore de pervers dans notre communauté », dira-t-il. À une spectatrice de rajouter : «  Une maman que je ne connais même pas, m’a demandé de garder son bébé pour qu’elle puisse aller danser ».   Et enfin, le show de Alloua. Ce dernier a une immense piste de danse, mais le désordre a également régné.

Le public qui est venu pour s’éclater a subi une série de failles, notamment le retard et l’incident qui a provoqué une brève panique devant la scène où des mamans et des enfants courraient dans tous les sens. Ce qui l’a écœuré au plus haut point.

Mouloud Kacher dira : «  L’organisateur n’est pas responsable du parking qui relève de la ville de Montréal et non pas du Centre Pierre Charbonneau. La bagarre qui a eu lieu a été maitrisée par le service de sécurité. D’ailleurs, celui qui a fracassé le nez à un homme devant sa femme est devant la justice. Il y a certes des imperfections, mais on apprend toujours de nos erreurs ».

 En somme, les organisateurs de ce genre d’évènement doivent améliorer leur gestion pour offrir des prestations de qualité. Aussi, le public doit faire sa part et se comporter  comme tous les publics qui consomment la culture. Si le fait de ramener des enfants en bas âges nous renvoient aux fêtes des villages kabyles, la discipline et le respect des spectateurs qui aspirent apprécier des moments de détente doivent être de mise. À méditer!

 

Djamila Addar

—————————————30——————————-

Par Samir Ben Contactez moi

———————–
Prière de prendre note que tout commentaire qui contient des insultes, des propos racistes, islamophobes ou anti-sémites sera systématiquement refusé. Signalez-le moi. Cet espace doit demeurer un lieu de débat contradictoire basé sur le respect de tout un chacun.
————————

copyright – 2012 – Samir Ben