Le soir où j’ai croisé l’Algérie multiple…

Il m’a fallu la diva kabyle Nouara et le chanteur hawzi Hamidou pour que je puisse croiser en une soirée, hier, à Montréal une Algérie multiple, diverse sans complexe et qui vit et laisse vivre …

Une réalité banale au Canada, pays du multiculturalisme. Un cauchemar pour les tenants de la pensée unique, des constantes nationales immuables et autres apprentis-fascistes.

Hamidou à la salle hellenique et la diva kabyle Nouara au théâtre Outremont (Montréal – 27.05.2012)

Hier, je devais aussi avoir le don de l’ubiquité pour pouvoir assister aux deux concerts qui se passaient en même temps à quelques encablures l’un de l’autre.

Je l’ai presque réussi…quoiqu’à force d’essayer d’être partout, on risque de diminuer le plaisir et de rater quelques beaux moments …

Concert de Nourara au théâtre Outremont (Montréal – 27.05.2012) – Hommage à Cherif Khedam

Concert de Hamidou à la Salle Hellenique (Montréal – 27.05.2012)

Salles combles pour nos deux artistes. Un public dont rêve certainement tout artiste. Plus de 1500 Algériens ont pris part aux deux événements.

Le tintamarre des casseroles, actualité politique québécoise oblige !, n’a pas dissuadé les Algériens de Monréal à aller écouter leurs chanteurs préférés. 

Le public de Nouara – Concert au théâtre Outremont (Montréal – 27.05.2012)

Le public de Hamidou – Concert à la Salle Hellenique (Montréal – 27.05.2012)

Deux vidéos des deux concerts piochées sur blednet.com


Nouara – copyright DechraTV – blednet.com

 


Hamidou – copyright DechraTV – blednet.com

Par Samir Ben Contactez moi

copyright – 2012 – Samir Ben

28 réponses à Le soir où j’ai croisé l’Algérie multiple…

  1. Kaka Huza dit :

    M’lih !

    • Moh Djazeri dit :

      Encore nouara ou je sais pas quoi encore c est ces artistes d’ou est qu’ils viennnent depuis deux ans , C’est bizarre Montreal n’est plus comme avant, je ne me reconnais plus bref, ces artistes viennent du Rif au Maroc ou quoi ont ne comprend meme leurs languages puis encore.

      • Aldjazairi dit :

        l’Algérie est mulitiple, linguistiquement et artistiquement.
        Elle vient de la kabylie, elle représente la chanson berbère.
        Si vous faites semblant de ne pas le savoir!!!! ça serait dommage pour vous et aussi pour une Algérie qui c’est longtemps renié

      • fifia101 dit :

        pauvre ignard, tu ne sais même pas d’où tu viens?

      • kabycad dit :

        Zaama vous vivez au Canada. Ici, les canadiens pour ne pas dire les québécois disent si tu ne sais d’où tu viens, tu ne sauras pas où aller. Savez-vous au moins d’où vous venez Monsieur Moh? Dommage qu’on vous a bétonné votre tête avec une culture (?) des plus rétrograde de la planète. Je suppose que vous êtes universitaire. Booooouuuuh!

    • OUKIL Aissa dit :

      Arréte de faire de la « provoc » …. les terroristes de la plume !!!! Nouara la « diva » et Hamidou ce sont des algériens comme ………..moi et peut étre vous !!!
      NB: Juste pour vous rappeler espèce d’écervelé que Hamidou chante aussi en ………kabyle

  2. Atman dit :

    Bravo à vous deux.C’est super sympa.

    • Lounia dit :

      M. Samir Ben,
      Pourquoi ne dites-vous pas que le respect du au public algérien, nombreux, enthousiaste, heureux et fier de se rassembler pour renouer avec sa culture n’était pas au rendez-vous dans la salle hellenique où se produisait Hamidou ? L’horaire indiqué sur les billets était fixé à 19 h. La soirée n’a commencé qu’à 20 h 50 pour ce qui est de la première partie et Hamidou n’a fait son apparition que vers 22 h si ce n’est plus. Les gâteaux traditionnels tant attendus ont été servis très tard et le thé est arrivé une heure après !
      Pourquoi le organisateurs algériens ne veulent-ils pas s’améliorer et prendre ce qu’il y a de meilleur chez le pays hôte ? Il suffit juste de le vouloir… Cela me fait toujours mal de voir que la désorganisation est devenue une seconde nature chez l’Algérien. Vous ne l’évoquez même pas tant elle fait partie de l’ordre des choses. Quant à Hamidou, il ne s’est adressé à aucun moment à son publique si nombreux (500 personnes selon l’organisateur).

      • Ahmed dit :

        Pour vous dire Médialfa a organisé par 2 fois des soirées avec le même artiste (hamidou) plus une apparition de Samy el Moghribi. Nous avions servi un repas complet, gâteaux et thé. Tout était réglé comme une montre suisse. Aucun problème ni retard. Tout le travail de préparation a été fait par une poignée de bénévoles et le couple mustapha- fatma du journal Alfa.
        Ne peut pas être organisateur qui il veut. Si chacun faisait son métier, le troupeau serait bien gardé.

  3. Lounia dit :

    M. Samir Ben,
    Pourquoi ne dites-vous pas que le respect du au public algérien, nombreux, enthousiaste, heureux et fier de se rassembler pour renouer avec sa culture n’était pas au rendez-vous dans la salle hellenique où se produisait Hamidou ? L’horaire indiqué sur les billets était fixé à 19 h. La soirée n’a commencé qu’à 20 h 50 pour ce qui est de la première partie et Hamidou n’a fait son apparition que vers 22 h si ce n’est plus. Les gâteaux traditionnels tant attendus ont été servis très tard et le thé est arrivé une heure après !
    Pourquoi le organisateurs algériens ne veulent-ils pas s’améliorer et prendre ce qu’il y a de meilleur chez le pays hôte ? Il suffit juste de le vouloir… Cela me fait toujours mal de voir que la désorganisation est devenue une seconde nature chez l’Algérien. Vous ne l’évoquez même pas tant elle fait partie de l’ordre des choses. Quant à Hamidou, il ne s’est adressé à aucun moment à son public si nombreux (500 personnes selon l’organisateur).

  4. aaz dit :

    It’s so good to feel Algerian elsewhere thanks to the same Boussaâdia razzmatazz that follows you eagerly even to the other end of the world. L’honneur et la fierté algériens se résument à ça. Quand ce n’est pas un match de foot Algérie-quelque chose, c’est un même tintamarre culturel dont on n’accorderait d’ailleurs aucune importance quand on rentre en vacances..
    C’est garanti, il suffit juste de danser au rythme de la derbouka un soir au Quebec pour mieux se sentir dans sa peau algérienne. Quant à la réalité de cette Algérie à laquelle on est si fier d’appartenir, j’ai la forte conviction qu’un mouvement plus accentué des hanches résoudra tout, Godot sebhanou aidant.

  5. Azrou M. dit :

    Le fait que les 2 artistes se présentent à la même date et à la même heure montre qu’ils ont chacun son public distinct. Deux culture vivent cote à cote, sans se cotoyer, ni se mélanger. La hawzi ne dit rien à la mjorité des kabyles. Nouara, Slimane Azem ou Ideflawen, ça ne dit rien aux arabes algériens.
    Arrêtons de rêver.
    Quel kabyle irait voir Hamidou et laisser Nouara? Quel arabe irait voir Nouara, tout court. La barriére d ela langue est inexcusable! en quinze siécle, on a largement le temps d,apprendre une langue. Une de ses langues!
    Quand je vois Steven Harper et tous ces responsables canadiens anglais souffrir et suer quand ils parlent français, je les admire. je me dis, voila des gens pas mauvais. des gens qui font quelque chose pour sauvegarder l’unité fédérale du Canada.

    Le multicultuiralisme en Algérie? foutaises!

    • dz-EL-MILIA dit :

      Azul

      Je m’inscris en faux quand vous prétendez que pour les uns (les Kabyles) une star Algérienne arabophone ,et non Arabe comme vous le dites,ne représente rien et que pour les autres (les « Arabes »….) une star Algérienne berberophone ne réprésente rien également.
      C’est bien plus complexe que cela.

      Sachez monsieur que je suis issu de par mes parent des régions Kabyles d’El-MILIA et COLLO , et que bien qu’ayant perdu l’essentiel de notre langue kabyle , j’ai de l’émotion à ecouter de la musique et des chants kabyles.Pour autant j’aime certaines musiques en arabe, étant arabophone
      Il y a meme des influences de part et d ‘autre contrairement à vos assertions.
      Je le constate dans de nombresues familles ,la chaine Algérienne berberophone plait beaucoup dans ses animations musicales…..

      L’Algérie est un pays Berbere,quoique certains frutrés puissent dire, et s’il se trouve qu’en apparence des concerts en langue kabyle réunissent beaucoup plus de berberophones que d’arabophones (et réciproquement) mais cela ne reflete en rien une société clivée,absolument pas

      Cette derniere se redecouvre à peine, elle ignorait qui elle était , nous ne savions meme plus que nous étions Berberes, par  » commodité linguistique » certains choisissent encore tel ou tel type de musique , mais une musique quand elle est belle ,exprimée en kabyle ou en arabe c’est tellement d’émotions.
      Il reste encore quelques comportements rétifs, mais c’est en voie de marginalisation, j’en suis sur, il faut cesser d’interpreter outre-mesure ce qui n’est qu’un rassemblement festif d’ALGERIEN(NE)S

      • ali mesaid dit :

        Algérie multiple??laissez moi rever,avec un régime raciste et la moitié d’algériens Kabylophobe,une eternité que j’ai cessé de croire a cette Algérie.vive la Kabylie libre et indépandante.

    • ahmed dit :

      YA MOSIEUR AZROU AYAGHIOUL HAMIDOU EST UN KABYLE QUI CHANTE EN KABYLE TOUTES LES CHANSONS DE HASNAOUI AYA GYOUL GEIGHIAL

    • Lounia dit :

      C’est quoi ce délire de l’«arabophobie» que traînent comme un boulet certains amazighophones ? Hamidou est kabyle et a chanté aussi en kabyle. Il fallait voir pour y croire ! Quand il chantait en kabyle, les tables se vidaient pour remplir la piste de danse. Sur les 500 personnes présentes, seule environ une cinquantaine restait assise. Cela ne signifie guère que ces personnes sont dans leur totalité arabes. Arrêtez de voir des ennemis partout !

  6. Ton ami weldbladek dit :

    Très cher Samir

    Tu es sûr de ta déclaration? «Le soir où j’ai croisé l’Algérie multiple…». Étant mon ami, je vais t’accorder le bénéfice du doute pour tes points de suspension. On ne peut pas croiser l’Algérie dans un soir où il y a seulement la culture berbère de Mourad et le hawzi de Djamel. Il te manquait beaucoup d’ingrédients à l’arrivée de la croisée. Le malouf, le staïfi, le sahraoui, le chaâbi et j’en passe. Je n’ai pas voulu citer ma tendance culturelle pour ne pas être blaster de régionaliste. Je te laisse le soin de le faire

    • montrealdz dit :

      Mon cher weld`bladi
      Il est clair que cette soirée-là, j’ai croisé une facette de l’Algérie multiple.
      Chapeau pour l’avoir vu dans les points de suspension….

  7. fatiha dit :

    ncallah dans un peu de temps elle viendra chanter ici a new york a broadway .fatiha

  8. fatiha dit :

    pour notre diva nouara je donnerais tout pour la voir un jour sur scene , elle est super notre star nouara bravoooooooooooooo

  9. ahmed dit :

    Nouara a une voix magnifique malheureusement boumedienne le raciste préfère feirouz la libanaise chrétienne

  10. Lounia dit :

    Les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

  11. Mohamed Mehdi Chettah dit :

    Ici en Nouvelle Caledonie où je vis,nous n’avons pas cette chance d’avoir des artistes Algeriens qui se produisent.En 4 ans ya eu que M.FELLAG.Donc,Je me contente de youtube pour ecouter TOUT LES GENRES DE MUSIQUE ALGERIENNE.

  12. mouzali dit :

    je pense que c’est un faux débat, les algériens, qui le veulent ont dépassé depuis longtemps le clivage arabe/kabyle, la preuve les mariages entre les deux, sont très courants, les émissions télé reflètent souvent ces deux facettes de la culture algérienne, quand aux chansons, kabyles, rai, sétifien, hawzi, souvent elles sont fredonnées par un public qui dépasse les limites des régions géographiques…

  13. Maysar dit :

    L’appartheid linguistique est une réalité en Algérie ! Et il se trouve malheureusement que les arabophones n’ont jamais fait un éffort pour apprendre la langue Berbère ! J’ai des amis Européens qui comprennent et parlent un peu le Kabyle juste en fréquentant des Kabyles occasionnellement ,alors que j’ai des amis Algériens qui sont aussi des amis d’enfance qui n’ont jamais fait un éffort,pour dire un seul mot en Berbère ! Un comble non ?

    • mouzali dit :

      il ne faut pas généraliser…née à Alger, mes deux parents sont de jijel et pourtant, j’ai fait l’effort de comprendre mes voisins depuis toute petite, et plus tard mes amis kabyles à la fac, à Alger, et mon effort est tellement grand que j’ai épousé un algérien kabyle, nos enfants, j’espère parleront arabe, kabyle en plus des autres langues, comme le français, l’anglais, puisqu’elles sont nées en France…je gère une association, où il ya différentes origines, dont des algériens de différentes régions, avec qui je n’ai pas de problème de communication…

  14. Maysar dit :

    @ mouzali .Tout est à votre honneur , et vous êtes surement l’exception qui confirme la règle !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :