Commission électorale de Washington : Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Le pouvoir algérien a beau essayer de jouer la transparence à l’occasion des élections législatives du 10 mai, les mauvaise habitudes en communication ont la peau dure chez les fonctionnaires et autres diplomates.

Essayer d’entrer en contact avec les membres de l’ambassade algérienne à Washington ou la commission électorale de la zone 4 (Europe hors France, Canada, Etats-Unis et le reste de l’Amérique) reléverait du domaine de l’impossible.

Est-ce que nos diplomates et fonctionnaires comprendront un jour qu’ils sont payés pour fournir un service ? et qu’ils ne font pas de faveur aux citoyens en leur donnant la possibilité d’accéder aux informations les concernant directement à l’occasion de ce scrutin…

Par Samir Ben Contactez moi

copyright – 2012 – Samir Ben

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :